Par Andrea Rodrigo (embryologiste).
Dernière actualisation: 02/08/2016

La réglementation sur la procréation médicalement assistée de Chypre indique que le don de gamètes doit être anonyme et altruiste. Dans ce pays, les couples qui souhaitent réaliser un traitement de procréation assistée avec des ovocytes et/ou des spermatozoïdes de donneurs peuvent choisir librement leur donneuse ou donneur, du moment que leur identité n’est pas révélée.

À Chypre, le nombre de cliniques de procréation assistée est assez limité ; il n’y a en effet que 10 cliniques. Celles-ci sont situées dans les deux villes les plus grandes : Nicosie, qui est la capitale et Limassol.

Nicosie, la capitale

Nicosie est la capitale de Chypre et la ville la plus grande de toute l’île. De la même manière que l’ensemble du pays, la ville est divisée en deux, la zone du sud étant la capitale de la République de Chypre et la zone du nord celle de la République turque de Chypre du Nord.

On trouve dans cette ville 5 cliniques de procréation médicalement assistée, c’est-à-dire la moitié des centres existants dans le pays.

La capitale est un centre industriel, culturel et touristique d’une grande importance pour le pays.
Dans cette ville, on fabrique par exemple des plastiques, textiles, céramiques et cuirs.

Si on choisit cette ville comme destination de procréation, on peut en profiter pour visiter les nombreux monuments et musées présents.

La vieille ville, qui est entourée de murailles du XVe siècle, est un lieu d’intérêt que l’on peut visiter en faisant une promenade. Il est également intéressant de visiter l’Église Faneromeni, qui date de 1872 et se trouve près de la Mosquée Arablar, de l’Église de Trypiotis, du XVIIe siècle, et de celle de Panagia Chrysaliniotissa du XVe siècle.

Selon les habitants locaux, le marché local est intéressant à visiter, et on peut ensuite aller vers le Palais d’Archbishop, qui est un ensemble de bâtiments érigés sur la place de Kyprianos.

Une fois qu’on a visité le palais, on repère facilement la maison de Hadjigeorgakis Kornesios, qui est une construction très particulière et qui fut le lieu de résidence du Drogman, ou interprète de Chypre au XVIIIe siècle. La fonction officielle du Drogman de Chypre consistait à coopérer avec la communauté orthodoxe et l’autorité ottomane.

Parmi les différents musées de la ville, on trouve le Musée Municipal Leventis de Nicosie, le Musée de Chypre et le Musée Ethnographique de Chypre.

Si on souhaite traverser la frontière qui sépare la partie grecque de la ville de la partie turque, il faut se rendre au point de passage frontalier situé près du Palais de Ledra en se munissant des documents d’identification nécessaires.

Le nord de la ville semble la partie la plus délaissée, mais il y a quelques endroits qui méritent une visite et qui sont très proches les uns des autres. La Mosquée Arab Ahmet Pasha en fait partie. Elle fut construite au XVIIe siècle pour rendre hommage au conquérant de Chypre.

La Mosquée Selimiye est l’une des plus intéressantes puisqu’elle fut construite au XVIe siècle après la transformation de la cathédrale chrétienne Agia Sophia en un lieu de culte musulman.

Il faut aussi citer les places de Selimiye et d’Atatürk, ainsi que le Musée Ethnographique situé dans l’ancien emplacement du Monastère de Dervish (Mevlevi Tekke).

Limassol

Limassol est la deuxième plus grande ville de Chypre et elle est située dans la baie d’Akrotiri, sur la rive sud de l’île. Il s’agit d’un grand centre industriel à l’échelle nationale, dans lequel on fabrique et commercialise une grande variété de produits.

Depuis 1974, il s’agit du plus grand point de départ de la mer Méditerranée et d’un important centre touristique. Parmi le produits exportés de Chypre on trouve le raisin, le vin, les caroubes et les agrumes.

On trouve dans cette ville 3 des cliniques de procréation assistée du pays.

En partageant cet article, vous nous aidez

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. Plus d'informations
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.

Un commentaire

    1. poupée5646

      Quelle beauté ! Ça ressemble à la Grèce je trouve.