La législation russe fixe à deux le nombre maximum d’embryons à transférer dans l’utérus maternel.

De cette manière, si la femme souhaite être transférée de trois embryons, elle devra signer un formulaire de consentement.

Cliquez ici pour lire l'article complet :    69
Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.