Traitements légaux avec don d’ovocytes aux États-Unis

Le don d’ovocytes est un traitement de procréation assistée pouvant être appliqué dans les techniques de fécondation in vitro (FIV). Avoir recours au don d’ovocytes peut être la solution reproductive pour de nombreuses personnes et couples homo ou hétérosexuels n’ayant pas d’ovocytes d’assez bonne qualité pour obtenir une grossesse.

Contrairement au don de sperme qui peut être employer aussi bien pour une insémination artificielle que pour la FIV, le don d’ovocytes, quant à lui, n’est utilisé que lors de techniques procréatives dans lesquelles la fécondation a lieu hors du corps de la femme.

Aux États-Unis, les deux principales techniques de fécondation in vitro sont autorisées :

  • FIV conventionnelle : un ovocyte est mis en contact avec une goutte de sperme (préalablement capacité) qui contient des millions de spermatozoïdes et on laisse que les spermatozoïdes traversent eux-mêmes les couches protectrices de l’ovocyte jusqu’à pénétrer à l’intérieur, c’est-à-dire que la fécondation est faite par le spermatozoïde lui-même.
  • ICSI (injection intra-cytoplasmique de spermatozoïdes) : consiste à introduire un spermatozoïde sélectionné à l’intérieur de l’ovocyte. Par conséquent, la fécondation proprement dite est réalisée par le personnel spécialiste de laboratoire.

Une fois que la fécondation des ovocytes de la donneuse avec les spermatozoïdes du patient ou les spermatozoïdes d’un autre donneur aura eu lieu, les embryons viables seront analysés et seront transférés à la future mère ou la mère porteuse en cas de gestation pour autrui.

Diagnostic préimplantatoire

Il existe également des variantes ou des techniques aditionelles aux traitements de fécondation in vitro permises dans de nombreux états d’Amérique du Nord : le diagnostique préimplantatoire (DPI) et la gestation pour autrui.

Le DPI est une technique d’analyse génétique qui permet d’étudier la dotation génétique de l’embryon et ainsi de déterminer s’il est atteint d’une quelconque maladie grave pouvant empêcher la grossesse d’arriver à son terme ou pouvant être dangereuse pour la vie du futur bébé.

Bien que les ovocytes proviennent d’une personne jeune et en bonne santé ayant passé une série de tests pour pouvoir agir en tant que donneuse, certains futurs parents préfèrent quand même réaliser le DPI des embryons afin de s’assurer de l’absence de toute maladie génétique.

Il est important de souligner que le DPI peut également présenter quelques inconvénients. C’est pourquoi il est essentiel que les médecins et les experts du laboratoire déterminent quand il est nécessaire de la faire et quand il est inutile.

Lorsque l’on applique le DPI, il est recommandé de réaliser la fécondation ICSI afin d’éviter toute contamination de l’échantillon analysé avec des spermatozoïdes qui seraient resté accrochés autour de l’ovocyte.

Gestation pour autrui

La gestation pour autrui est une autre des modalités de la fécondation in vitro légalement autorisées dans de nombreux états des États-Unis.

Il s’agit d’une technique très utilisée chez les femmes atteintes de problèmes utérins ou sans utérus qui ne peuvent pas tomber enceinte, mais aussi chez les couples homosexuels masculins qui ont obligatoirement besoin d’une femme pour porter leurs enfants.

En plus d’une mère porteuse, les couples gay ont besoin d’une donneuse d’ovocytes. C’est pourquoi la gestation pour autrui avec don d’ovocytes leur permet de devenir papas en utilisant leur propre matériel génétique, puisqu’en général ils apportent eux-même le sperme (bien qu’il peuvent également faire appel à un don).

Dans le cas des couples hétérosexuels, on essaye que ce soit la future mère qui apporte les ovocytes malgré qui lui soit impossible de porter l’enfant. Toutefois, il est très courant qu’elles aient aussi besoin de faire appel à un don en raison de leur mauvaise qualité ovarienne ou en raison d’absence total d’appareil reproducteur.

Un commentaire

  1. usuario
    Vaness01

    Pourquoi le diagnostique préimplantatoire n’est pas fait à chaque fois ? Ce sont les patients qui demandent à le faire ? En fait, je ne comprend pas pourquoi dans certains cas il est nécessaire et d’autres pas…

Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.