Technique de vitrification des ovocytes

La vitrification des ovocytes est une des techniques de préservation de la fertilité permettant de retarder la capacité de reproduction d’une femme, d’une durée souhaitée, avec les mêmes possiblités qu’au moment de la vitrification. Ce traitement de procréation assistée possède des taux de réussite similaires à celles qui s’obtiennent avec des ovules frais. Le principal avantage de la vitrification des ovocytes face à la congélation traditionnelle est qu’il ne se forme pas des petits cristaux de glace qui endommage l’ovule, et environ 97% survivent à ce procédé.

Technique vitrification ovocytes

Il s’agit d’un changement d’état des ovules. Cette technique consiste à réduire la température à laquelle s’expose l’ovocyte, de 37 °C initialement à -196 °C de façon rapide. La vitesse de refroidissement est de 23 000 ° C par minute, alors que dans les techniques traditionnelles la vitesse oscille entre les -0.3 °C et les -2 °C. Le procédé se déroule dans de l’azote liquide et contenant une forte concentration de cryoprotecteur qui évite la déchirure des membranes cellulaires en déplaçant l’eau de l’intérieur de la cellule. Cette congélation ultrarapide, empêche la formation de cristaux de glace pouvant endommager les structures intracellulaires, il se forme une sorte de couverture autour de l’ovule se transformant en un corps liquide d’aspect vernis, ou vitreux, d’où le nom de vitrification.

Vitrification ovocytes

Le processus complet pour une femme qui souhaite préserver sa fertilité, suit les mêmes étapes initiales qu’un cycle de fécondation in vitro. Une stimulation de l’ovaire avec un traitement hormonal, et par la suite l’extraction de plusieurs ovules par le biais d’une simple intervention nommée la ponction ovarienne. Puis, la vitrification dans le laboratoire est réalisée et ils sont maintenus stockés dans l’azote liquide durant un temps indéfini, même si on envisage les 50 ans comme limite éthique, temps que la Société Espagnole de Fertilité recommande comme limite pour n’importe quel traitement. Plus tard, dès que la femme souhaite être mère, elle peut procéder à l’utilisation des ovules vitrifiés. Pour réaliser le traitement, ils sont décongelés et micro-injectés par le biais de la technique de l’ICSI avec le sperme de son partenaire ou d’un donneur.

Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.