Taux de réussite du don d’ovocytes et de sperme en Grèce

La loi grecque sur la procréation médicalement assistée fixe une limite d’âge pour le don de gamètes, qui est de 35 ans pour les femmes et de 40 ans pour les hommes. Il est donc facile de deviner que le taux de réussite est plus élevé avec un don plutôt qu’en utilisant ses propres gamètes.

Dans des conditions semblables (âge, absence de troubles de la fertilité, etc.) les résultats seront comparables. Toutefois, en général, les patientes réalisant des traitements avec leurs propres ovocytes ont un âge avancé souffrent de troubles de la fertilité. C’est pour cette raison que le don suppose une amélioration des résultats.

Lorsqu’on parle de taux de réussite en procréation médicalement assistée, il est important de déterminer sur quoi se basent ces taux mais aussi comprendre ce que l’on entend par taux.

Normalement, on entend par taux de réussite le pourcentage de nouveau-né vivant et à la maison, bien qu’il soit fréquent d’établir ce taux sur le pourcentage de grossesse. Ce pourcentage peut être donné par ponction, par transfert ou par rapport à d’autres facteurs.

Don d’ovocytes

Quand une donneuse cède ses ovocytes à la receveuse pour un cycle de fécondation in vitro (FIV), les ovocytes peuvent être utilisés frais ou cryoconservés pour un usage ultérieur. Il est également possible de féconder les ovocytes frais avec le sperme du mari de la receveuse ou avec le sperme d’un donneur, et de congeler (vitrifier) ensuite les embryons non transférés.

En Grèce, le taux de grossesse par transfert d’embryons générés à partir des ovocytes frais de la donneuse va de 57% à 70%. Le taux de grossesse en cours est un peu plus bas, pouvant descendre par exemple de 68% à 61% à cause des pertes de grossesse. Ces valeurs sont identiques à celles obtenues dans les centres d’Espagne, de République Tchèque et de Pologne.

Il est important de souligner qu’il s’agit de grossesse unique ou gémellaire car la loi grecque n’autorise le transfert que de deux embryons maximum par cycle avec don d’ovocytes.

Quoi qu’il en soit, il est important d’insister sur le fait qu’il s’agit de valeurs approximatives et non officielles car en Grèce, la loi n’oblige pas les cliniques de fertilité à partager leurs données médicales. C’est pourquoi il n’existe pas de moyens non plus de vérifier ces données.

Le don d’ovocytes peut être la solution reproductive de nombreuses femmes, notamment celles atteintes d’anomalies génétiques sur leurs propres ovocytes, ou les femmes en âge avancé. La réserve ovarienne diminue avec l’âge ainsi que la qualité des ovocytes. Toutefois, l’utérus, lui, ne se détériore pas de manière aussi radicale avec le temps. C’est pour cette raison que le don d’ovocytes est une solution efficace pour ces femmes ayant décidé de repousser l’âge de la maternité et n’ayant pas cryoconservé leurs ovocytes par le passé.

Insémination intra-utérine avec don de sperme

Les données de l’étude réalisée par la ESHRE (Société Européenne de Reproduction Humaine et d’Embryologie) en 2010 indiquent un total de 65 cycles d’insémination artificielle avec don de sperme en Grèce.

Le pourcentage de fausse couche était de 15,4%. De toutes les naissances, 70% étaient des accouchements uniques et 30% des accouchements gémellaires. Aucune grossesse de triplés n’a été déclarée.

Le don de sperme peut également être utilisé pour des traitements de FIV, avec les ovocytes de la patiente ou avec un don d’ovocytes. Les taux de réussite en cas de double don (don de sperme et don d’ovocytes) sont généralement plus élevés car les gamètes sont de très bonne qualité.

2 commentaires

  1. usuario
    Nathalie

    J’ai eu recours à la PMA en Grèce et dès le premier cycle ça a fonctionné, j’en suis à la fin de ma grossesse, dans un petit mois on aura deux bouts de choux avec nous, deux fois plus d’amour à donner, deux fois plus de bonheur ! C’est l’une de mes amies qui m’a parlé de la Grèce pour ce genre de traitement parce qu’elle a travaillé pendant longtemps dans une clinique de fertilité là-bas, et je l’en remercie du fond du cœur

    • usuario
      Marc Flore Agnes épouse Zozoro

      J’aimerais aller aussi en Grèce d’ici l’année prochaine pour faire le don d’ovocytes parce-que je besoin d’avoir des enfants j’ai 36 ans svp donnez moi le nom de la clinique et l’adresse complète
      Je ne sais pas par où commencer
      Aidez moi

Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.   Accepter