Taux de grossesse gémellaire par FIV et insémination artificielle

La fécondation in vitro (FIV) et l’insémination artificielle (IA), les principales techniques de procréation assistée (PMA), sont souvent associées à une plus grande probabilité de grossesse gémellaire ou multiple. Environ 60 % des grossesses gémellaires proviennent de ces techniques.

S’il est vrai que ces traitements peuvent augmenter la probabilité de grossesse multiple, les recherches actuelles visent à réduire ce type de grossesses. La raison principale est le risque élevé qu’elles représentent pour la santé de la mère et celle des bébés.

Vrais ou faux jumeaux?

Il est important de souligner qu’en cas de grossesse gémellaire après une FIV, il s’agit généralement de jumeaux dizygotes ou faux jumeaux, et non pas de jumeaux monozygotes, ou vrais jumeaux. Voici la différence entre les deux concepts:

Faux jumeaux ou jumeaux dizygotes
ils proviennent de deux ovocytes et deux spermatozoïdes différents, donc de deux embryons différents qui se sont développés lors de la même grossesse. Ils n’ont pas nécessairement le même sexe ni les mêmes caractéristiques physiques. Par conséquent, ce sont simplement deux frères ou soeurs qui ont le même âge.
Vrais jumeaux ou jumeaux identiques
ils proviennent d’un même embryon qui, durant les premières divisions cellulaires, s’est divisé en deux parties pour former deux embryons identiques. Ils contiennent donc la même information génétique, ce qui suppose le même sexe, et une ressemblance physique indéniable.

Indépendamment du fait qu’ils soient de vrais ou faux jumeaux, les grossesses qui développent deux foetus à la fois sont appelées grossesses gémellaires.

Pourquoi le taux de faux jumeaux est-il plus élevé?

La probabilité d’avoir des faux jumeaux de manière naturelle est d’environ 1,1%. En revanche, celle d’avoir des jumeaux identiques est de 0,4%. Dans le cas de la procréation assistée, selon les statistiques de l’OMS, les taux d’accouchement gémellaire (vrais ou faux jumeaux) grâce à ses propres ovocytes est de 19,4% pour chaque transfert de FIV et de 11,2% par insémination artificielle.

Les taux de grossesse et accouchement gémellaire augmentent considérablement en utilisant des techniques de PMA pour deux raisons:

  • Le transfert de deux ou trois embryons par fécondation in vitro.
  • La stimulation ovarienne afin que plusieurs ovocytes arrivent à maturation pour l’insémination artificielle.

Dans les deux cas, la possibilité d’implantation de plusieurs embryons augmente, et par conséquent de grossesse gémellaire. L’objectif reste d’augmenter la probabilité de grossesse, mais engendre parfois des grossesses multiples (de deux bébés ou plus).

Pour éviter ce type de grossesses, les centres de PMA prefèrent implanter un seul embryon et contrôler le traitement afin que seuls un ou deux ovocytes arrivent à maturité.

En revanche, divers facteurs influencent la grossesse multiple:

L’âge maternel
à mesure qu’avance l’âge de la mère, la probabilité d’avoir des jumeaux augmente, principalement chez les femmes de 35 ans.
Facteur héréditaire
les taux de grossesse multiple se multiplient s’il y en a déjà eu dans la famille.
L’ascendance et la zone géographique
il y a plus de probabilités de jumeaux chez les personnes de couleur, suivis des caucasiens, des hispanos et des asiatiques.
Le poids maternel
un indice de masse corporelle (IMC) égal ou supérieur à 30 entraîne une ovulation de plus d’un ovocyte à la fois, et donc plus de probabilités d’avoir des jumeaux.
Avoir eu des jumeaux précédemment
avoir eu une grossesse gémellaire auparavant multiplie les chances d’avoir deux bébés car la femme tend à libérer plus d’un ovocyte par cycle.
Avoir déjà eu des enfants auparavant
les femmes qui sont déjà mères d’un ou plusieurs enfants sont plus propices à la grossesse gémellaire que celles qui vivent leur première grossesse.
Le régime alimentaire
une alimentation déséquilibrée s’accompagne d’un taux de grossesse gémellaire moindre, tandis que les femmes qui suivent une alimentation saine et prennent des compléments d’acide phollique présentent un taux plus élevé.

Taux de grossesse gémellaire par FIV

La fécondation in vitro (FIV) est une technique de procréation assistée au cours de laquelle la femme subit une stimulation ovarienne. Elle entraîne le développement et la maturation de plus d’un ovocyte à la fois et par conséquent, un plus grand nombre d’embryons. Il peut être réalisé le 3e jour ou le 5e jour, en fonction des besoins de la patiente et des possibilités de la clinique.

Le nombre d’embryons à transférer sera déterminé par la patiente, tout en suivant les conseils des spécialistes et du laboratoire. Selon la loi française, il est permis de transférer jusqu’à 3 embryons. Il s’agit d’une décision complexe. L’objectif est d’obtenir une grossesse, sans oublier les risques relatifs à la grossesse gémellaire.

Les spécialistes sont de plus en plus nombreux à recommander le transfert d’un seul embryon. Grâce aux progrès des méthodes de sélection embryonnaire, il est possible de maximiser les chances de grossesse et de réduire la probabilité de grossesse multiple.

Selon la Société Européenne de Reproduction Humaine et Embryologie (ESHRE), après une FIV ou une ICSI, 73,6% des grossesses donnent lieu à un seul bébé (grossesses uniques), tandis que 24,4% d’entre elles sont gémellaires.

D’un autre côté, selon le rapport statistique de l’OMS, le taux d’accouchement gémellaire avec ses propres ovocytes pour chaque transfert se situe entre 19,4% cette année, contre 28,7% en 2000.

Par conséquent, les stratégies suivies par les professionnels de la santé reproductive réussissent à réduire les taux de grossesse gémellaire.

Si vous cherchez une clinique à l’étranger qui puisse s’adapter à vos besoins, nous vous conseillons de remplir notre formulaire : Devis personnalisé de don d’ovocytes et traitements.

C’est gratuit et sans engagement et vous pourrez être mis directement en contact avec des cliniques qui pourront vous prendre en charge et vous expliqueront tout le protocole de façon personnalisée.

Combien de chances d’avoir de vrais jumeaux?

Malgré le fait que la majorité de grossesses multiples dérivées de la FIV engendre de faux jumeaux (jumeaux dizygotes), il existe cependant un nombre important de grossesses de vrais jumeaux (jumeaux monozygotes).

On calcule qu’il y a une augmentation d’environ 1,5-2% des grossesses monozygotes. Par conséquent, même en transférant un seul embryon, il existe une possibilité de grossesse gémellaire.

On ne sait pas exactement pourquoi se produit cette augmentation, bien qu’il y ait plusieurs hypothèses. La zone pellucide semble jouer un rôle important, car pour pouvoir s’implanter, l’embryon doit se libérer de celle-ci. L’embryon fait éclater cette enveloppe par une suite de contractions d’expansion. Il est aidé par des enzymes qui dégradent la zone pellucide au pôle anti-embryonnaire (le pôle qui se trouve à l’opposé de l’embryon). Ces contractions d’expansion rythmiques permettent à l’embryon de s’extraire de l’enveloppe rigide. Il arrive que l’embryon soit divisé en deux lorsqu’il se libère de son enveloppe. Les causes de ce phénomène sont les suivantes:

  • La manipulation de la zone pellucide lors de l’ICSI (micro-injection intracytoplasmique de spermatozoïdes), qui peut être utilisée comme alternative à la FIV traditionnelle pour féconder les ovocytes.
  • L’éclosion assistée ou assisted hatching, qui consiste à percer un trou dans la zone pellucide pour faciliter la libération de l’embryon pour son implantation ultérieure.
  • Le durcissement de la zone pellucide dû à la stimulation ovarienne.
  • Le développement de l’embryon dans des milieux de culture pendant les conditions in vitro.

Vous trouverez des informations complémentaires dans cet article: L’ICSI.

Taux de grossesse gémellaire par insémination artificielle

Lors de l’insémination artificielle (IA), la stimulation ovarienne va également être utilisée mais d’une forme beaucoup moins invasive que lors d’une FIV.

Le moment exact de l’ovulation est contrôlé par de faibles doses de traitement et permet ainsi le dépôt du sperme au moment le plus adéquat, multipliant les possibilités de grossesse.

Pour qu’une grossesse de faux jumeaux soit possible par insémination artificielle, il est nécessaire que deux ovocytes aient été expulsés pendant l’ovulation, que tous deux aient été fécondés, que les deux embryons créés se développent jusqu’au stade de blastocyte et qu’ils réussissent à s’implanter.

En revanche, pour une grossesse de jumeaux, l’embryon produit par la fécondation d’un ovocyte doit se diviser en deux. Lors d’une insémination artificielle, la fragmentation de l’embryon durant son développement ne semble pas augmenter, donc la possibilité d’avoir des jumeaux semble la même que lors d’une grossesse naturelle.

Selon l’OMS, le pourcentage de grossesses gémellaires avec insémination artificielle est de 10,6%.

Vos questions fréquentes (FAQ)

Comment puis-je tomber enceinte de jumeaux par fécondation in vitro?

La probabilité qu’il s’agisse de jumeaux identiques ou que se produise une grossesse gémellaire ne peut pas être garantie. Cependant, il est possible d’augmenter les chances d’avoir de faux jumeaux en transférant deux embryons. Il est important de prendre en compte les risques que suppose ce type de grossesse, car elle augmente le taux de complications chez la mère et les foetus.

Pour choisir le sexe des embryons, il faut avoir recours au diagnostic pré-implantatoire (DPI), mais en France, il est interdit si ce n’est pour une raison thérapeutique.

Vous pourrez trouver plus d’informations sur cet article: Le diagnostic pré-implantatoire.

La grossesse multiple de jumeaux est-elle plus risquée par FIV ou insémination artificielle?

À priori, elle n’est pas plus risquée si elle se produit par procréation assistée. La grossesse multiple est considérée à haut risque, qu’elle soit obtenue par voie naturelle ou non. La mère sera plus propice au diabète gestationnel, à l’hypertension, ou à la pré-éclampsie.

Chez le nourrisson, il y a un risque de prématurité et de faible poids, ce qui implique que les organes comme les poumons ne soient pas matures, et limite donc les chances de survie.

Comment avoir des jumeaux par FIV?

Vous pouvez faire le choix de transférer deux embryons au lieu d’un seul pour augmenter la probabilité de grossesse et ainsi augmenter la probabilité de grossesse gémellaire.

Cependant, il n’y a aucune garantie d’implantation des deux embryons.

La rédaction vous recommande

Le nombre de jumeaux en PMA est de plus en plus fréquent. Cette augmentation peut s’expliquer notamment par le fait que les femmes plus âgées ont plus de chance d’avoir une grossesse multiple que les femmes plus jeunes. Un autre facteur, probablement plus important, est que les couples plus âgés recourent plus souvent à des traitements contre la stérilité, tels que la FIV (fécondation in vitro), pour concevoir. Pour répondre à toutes vos questions sur le sujet, c’est par ici: La fécondation in vitro.

Et l’insémination artificielle? A elle seule, l’insémination intra-utérine, pour laquelle le sperme est injecté dans l’utérus à l’aide d’une seringue, est le seul traitement de fertilité qui n’augmente pas le risque de concevoir des jumeaux. Mais dans la plupart des cas, les femmes qui réalisent une insémination prennent également un traitement destiné à accroitre leur fertilité, de part la stimulation ovarienne. Nous vous recommandons l’article: L’insémination artificielle.

Environ un couple sur six consulte pour une infertilité supposée et un couple sur 10 suit des traitements pour une conception. Selon l’Agence de biomédecine, 20.657 enfants sont nés en France en 2007 grâce à l’aide médicale à la procréation, soit 2,5% des naissances. Mais que regroupe le terme PMA? Plus d’informations ici: Techniques de PMA.

2 commentaires

  1. usuario
    Aurélie

    On vient de m’annoncer que j’allais avoir des jumeaux! Après un transfert de 2 embryons et les deux se sont implantés… Je ne m’y attendais absolument pas, j’ai très peur car je sais qu’il y a beaucoup de risques et que c’est pire à porter. Avez-vous des conseils? Je devrais être contente après ce que ça m’a coûté mais je suis plutôt effrayée…

    • avatar
      Jessica EscuderoConseillère en fertilité

      Bonjour Aurélie, tout d’abord félicitations! Essayez de profiter le plus possible de votre grossesse, même s’il est vrai qu’elle représente plus de risques qu’une grossesse classique, mais vous ne serez ni la première ni la dernière à les surmonter! De plus, de nombreuses femmes avec une grossesse gémellaire présentent les mêmes symptômes qu’une grossesse classique, peut-être un peu plus intenses par moment. Les recommandations sont les mêmes: suivre une alimentation saine, se reposer suffisamment, consulter le médecin très régulièrement, et suivre les indications au pied de la lettre.

      Bon courage et bonne grossesse!

Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.