Pour Sara Salgado (embryologiste).
Dernière actualisation: 02/01/2015

Lorsqu’une femme se soumet à la technique de procréation assistée ICSI, il faut effectuer une hyperstimulation contrôlée de son ovulation.

L’objectif de la stimulation est que plusieurs follicules murissent à l’intérieur des ovaires et que plusieurs ovocytes (cellule qui se convertira en ovule) soient libérés au cours d’un même cycle. De cette manière, un plus grand nombre d’ovules peuvent être fécondés et il y a plus de probabilités d’obtenir des embryons de qualité, augmentant ainsi les chances de grossesse.

Contrôle médical

Afin de parvenir à cette stimulation accrue, il faut administrer des hormones.

Il existe plusieurs médicaments sur le marché. Le gynécologue administre à la patiente un certain type d’hormone et une certaine dose en fonction de son poids, de son âge et du fait qu’elle ait déjà subi une stimulation par le passé ou pas. Le traitement est personnalisé au maximum afin que la réponse de l’ovaire soit appropriée.

Echographie d'un ovaire stimulé avec plusieurs follicules matures

Il est absolument nécessaire que la patiente soit surveillée par monitoring au cours de la stimulation. Le médecin peut contrôler le nombre de follicules stimulés et leur taille exacte grâce à des échographies. Le nombre de follicules conseillé est situé entre 8 et 18 et on considère qu’ils sont matures lorsque leur diamètre est d’environ 18 mm.

Auteurs et collaborateurs

 Sara Salgado
Embryologiste
Diplômée en Biochimie et Biologie Moléculaire de l'Universidad del País Vasco (UPV/EHU), avec un Master en Procréation Médicalement Assistée de l'Universidad Complutense de Madrid (UCM). Titre d'expert universitaire en Techniques de Diagnostic Génétique de l'Universidad de Valencia (UV). Plus d'informations

Un commentaire