Sélection du donneur de sperme en Russie

L’un des aspects de la procréation médicalement assistée les plus contestés concerne l’identité des donneurs.

Certains professionnels et certains patients considèrent que l’identité des donneurs devrait pouvoir être révélée, tandis que d’autres pensent qu’il est mieux de restreindre les informations fournies aux futurs parents sur le donneur.

Informations concernant le donneur de sperme

Le don de sperme anonyme est l’option généralement appliquée en Russie. En effet, certains centres de procréation médicalement assistée autorisent seulement cette forme de don, que ce soit pour une FIV ou pour une insémination artificielle.

Les coordonnés (adresse et numéro de téléphone) ainsi que le nom complet du donneur ne pourront pas être révélés aux futurs parents, et leurs informations à eux ne pourront pas être fournies au donneur. Toutefois, les futurs parents peuvent demander à ce que la clinique leur dise certaines informations concernant le donneur, telles que ses caractéristiques physiques, sa nationalité, son niveau d’études, etc.

Don de sperme non anonyme

En Russie, la législation en vigueur stipule que l’identité et les informations privées du donneur de sperme doivent rester confidentielles, ce sont donc les professionnels de la clinique de fertilité qui se chargent d’attribuer les donneurs aux patients.

Il existe néanmoins une exception. En effet, les futurs parents sont autorisés à connaître le donneur. C’est ce que l’on appelle le don de sperme non anonyme, pour lequel les futurs parents apportent eux-mêmes leur donneur de sperme.

Cela est possible seulement si la candidat au don est un membre de la famille ou un ami proche de la personne ou du couple qui souhaite fonder une famille.

Bien que cette option soit légalement autorisée, le don de sperme non anonyme reste très rare comparé au don de sperme anonyme.

Sperme de bonne qualité

Pour qu’un candidat puisse être admis en tant que donneur de sperme, il doit respecter une série de caractéristiques qui concerne sa santé et passer certains examens médicaux et psychologiques qui démontrent sa capacité à être donneur sans ce cela ne lui nuise.

L’entretien avec le personnel de la clinique ainsi que l’entretien psychologique sont très importants car le mode de vie du candidat, ses antécédents médicaux ainsi que ceux de sa famille, sa santé émotionnelle et les raisons pour lesquelles il souhaite donner son sperme sont analysées.

Il devra également se soumettre à une série d’analyses de sérologie et de sperme, telles que:

  • Détermination du groupe sanguin
  • Étude du caryotype et analyse génétique
  • Analyse biochimique générale
  • Étude de l’absence de maladies infectieuses tel que le VIH, l’hépatite B et C, la syphilis, etc.
  • Culture bactériologique du sperme
  • Spermogramme ou analyse de l’échantillon séminal

Si le candidat présente des paramètres adéquates lors de ces analyses et une capacité émotionnelle normale, il pourra être admis en tant que donneur en attendant d’être attribué à une personne ou à un couple ayant besoin d’un don de sperme pour pouvoir débuter un traitement de procréation médicalement assistée.

Un commentaire

  1. usuario
    lilian

    Mon demi-frère (pas de lien de sang) qui habite en Russie accepterait d’être notre donneur, mais est-il considéré comme un membre de ma famille ou un ami proche?

Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.   Accepter