Par Andrea Rodrigo (embryologiste).
Dernière actualisation: 17/02/2016

En Espagne, un des aspects qui caractérise le don de gamètes (ovocytes et spermatozoïdes) est l’anonymat des donneurs. La Loi sur les Techniques de Procréation Humaine Assistée (LTRHA) insiste sur le fait que l’identité des donneurs doit rester confidentielle.

C’est pourquoi c’est la banque de sperme ou la clinique de fertilité où sera réalisé le traitement de procréation médicalement assistée qui se chargeront de la sélection des donneurs ainsi que de l’attribution des donneurs aux receveuses.

Pour cette attribution, les spécialistes essayeront de rechercher la plus grande similitude possible entre les caractéristiques physiques et immunologiques du donneur et de la receveuse.

Information sur le donneur de sperme

Tel que mentionné ci-dessus, il est indispensable que l’identité des donneurs de sperme reste confidentielle, par conséquent, en aucun cas les patients ne pourront choisir eux-même leur donneur ou ne pourront indiquer leurs préférences.

La seule information sur les donneurs à laquelle tous les patients ainsi que les enfants conçus grâce au don pourront avoir accès, sont les renseignements très généraux les concernant, tels que leur groupe sanguin, le facteur Rh ou leur âge.

Uniquement à titre exceptionnel, si la santé ou la vie du bébé est en danger, ou en vertu des lois de procédure pénale, l’identité du donneur de sperme pourra être révélée mais cette information ne devra pas être diffuser ni donner lieu à une quelconque publicité.

Conditions requises pour devenir donneur

La clinique de fertilité ou la banque de sperme se chargent de sélectionner les hommes qui peuvent faire partie de leur base de données de donneurs de sperme. Pour cela, les hommes devront remplir les conditions suivantes :

  • Être majeur
  • Être en bonne santé physique et mentale. Pour le vérifier l’homme devra se soumettre à de nombreux examens médicaux (sérologies, examen clinique, caryotype, analyse biochimique…) et à un entretien psychologique.
  • N’être atteint d’aucune maladie génétique et n’avoir aucun antécédent familial d’anomalie génétique, infection ou toute autre maladie susceptible d’être transmise à la descendance.
  • Qualité séminale excellente

Qualité séminale

Pour pouvoir devenir donneur de sperme, il est essentiel que le spermogramme ou l’analyse séminale montre une qualité de l’échantillon de sperme très élevée.

Lors de l’analyse séminale, différents facteurs sont étudiés, tels que la concentration, la morphologie et la mobilité des spermatozoïdes. L’absence d’infection virale (VIH, hépatite, syphilis, herpes) et toute autre altération du sperme sont également analysées.

Il est par ailleurs fondamental que l’échantillon de sperme présente une capacité optimale de récupération ou de survie au processus de congélation car tous les échantillons de sperme seront cryoconservés pendant au moins 6 mois, et ce, jusqu’à leur utilisation. C’est ce que l’on appelle la « période fenêtre » du VIH, c’est-à-dire le temps minimal nécessaire pour s’assurer que l’échantillon est libre de toute infection virale.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), pour pourvoir accepter un homme en tant que donneur, son échantillon de sperme doit présenter une qualité supérieure à la normale :

  • La concentration spermatique doit être supérieure à 50 millions de spermatozoïdes/ml d’éjaculat.
  • Au moins 50% des spermatozoïdes doivent avoir une mobilité progressive.
  • Le volume d’éjaculat doit être supérieur à 2 ml.
  • La morphologie des spermatozoïdes doit suivre les directives établies par l’OMS.

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. Plus d'informations

Un commentaire

    1. Pierre

      Bonjour, est-ce qu’il y a une limite d’âge à respecter pour devenir donneur de sperme en Espagne? J’ai 42 ans et ayant déjà quatre enfants je souhaiterais aider des couples à en avoir tant que je peux, mais je ne sais pas du tout si la qualité du sperme diminue avec l’âge ou pas.