Par Iván Ferrer Durba (biologiste).
Dernière actualisation: 25/11/2014

La sécrétion vaginale (ou perte vaginale) est le fluide qui provient des glandes vaginales et cervicales de l’appareil reproducteur féminin. Sa fonction principale est de prévenir les infections et de contribuer à la lubrification et au nettoyage de l’organe reproducteur.

La glaire cervicale pendant les différentes phases du cycle

La quantité et l’aspect de la glaire produite varient tout au long du cycle menstruel et dépend de la quantité d’œstrogènes libérée par l’ovaire.

Observer les changements de texture et d’aspect de la sécrétion vaginale peut donner une idée du moment auquel se produit l’ovulation et ainsi vous aider à déterminer les jours durant lesquels vous êtes plus fertile. Vous pouvez le vérifier en regardant le papier hygiénique ou en insérant un doigt propre dans votre vagin et en le rapprochant du col de l’utérus.

Types de sécrétion cervicale

La sécrétion vaginale peut présenter un large éventail de possibilités en matière de texture, de couleur, d’élasticité, etc. On les classe en quatre groupes principaux:

Avec aspect de blanc d’œuf

Elle indique la période la plus fertile, ce qui permet aux spermatozoïdes de nager facilement dans le col de l’utérus. Cette sécrétion peut s’étirer entre vos doigts de 2,5 à 5 centimètres sans se rompre. Elle est produite durant la période la plus proche de l’ovulation.

Aqueuse

C’est le deuxième meilleur moment pour concevoir un bébé. Elle permet l’avancée du sperme, mais pas autant que dans le cas précédent. Elle peut être confondue avec une petite perte d’urine. Elle est de couleur claire et coule si on la prend avec les doigts.

Épaisse et crémeuse

Elle se produit lors de l’étape non fertile. Elle gêne le mouvement des spermatozoïdes et les empêche d’arriver jusqu’à l’ovule. Elle peut être de couleur blanche ou jaunâtre. Elle a une texture semblable à celle d’une lotion quand vous la frottez entre vos doigts.

Collante

Elle se trouve pendant la période la moins fertile de toutes. Elle est épaisse et a des grumeaux. Sa texture est semblable à de la colle, ce qui fait que le sperme ne peut pas nager ni se déplacer et traverser l’utérus féminin.

Perte vaginale

Quantité de sécrétion

La quantité de sécrétion varie au long du cycle. L’augmentation de la quantité de sécrétion peut être causée par diverses raisons. Mettons en évidence les motifs suivants:

  • ovulation
  • excitation sexuelle
  • stress
  • irritation
  • grossesse
  • médication hormonale

Glaire cervicale pendant l’ovulation

L’ovulation est le procédé grâce auquel se produit la sortie de l’ovule de l’ovaire vers les trompes, où il attendra l’arrivée du spermatozoïde pour être fécondé. C’est pourquoi, la glaire cervicale devient fluide, peu dense et élastique pendant les jours qui avoisinent l’ovulation.

Ce sont les jours les plus fertiles et la glaire cervicale s’y prépare. Elle acquiert cette consistance afin de permettre l’entrée des spermatozoïdes et de faciliter leur ascension vers les trompes de Fallope.

Infections qui altèrent la glaire cervicale

En général, elle a une apparence de glaire transparente sans odeur, qui peut devenir blanchâtre ou jaunâtre au contact avec l’air. Quand se produit un changement soudain de couleur, d’odeur, de consistance et de quantité, cela peut indiquer un problème, par exemple une infection.

Il est recommandé de se rendre chez le médecin si vous constatez des pertes vaginales anormales jointes à d’autres facteurs comme:

  • de la fièvre et une douleur dans le bassin.
  • vous avez eu un contact sexuel avec des hommes avec gonorrhée, chlamydia ou une autre infection sexuellement transmissible.
  • grande soif ou gros appétit, une perte de poids, une augmentation de la fréquence urinaire et de la fatigue. Cela peut être des signes de diabètes.

Les examens que l’on effectue habituellement pour le diagnostic sont: la culture de la glaire du col de l’utérus, l’examen d’un échantillon de sécrétion vaginale au microscope et/ou une cytologie vaginale.

En partageant cet article, vous nous aidez

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Iván Ferrer Durba
Diplômé en Biologie par l'Université de Valencia (UV). Expérience comme technicien de laboratoire et analyses de prélèvements. Professeur de matières scientifiques à des élèves de lycée dans plusieurs établissement du Royaume-Uni Plus d'informations
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.