Par Sara Salgado (embryologiste).
Dernière actualisation: 08/07/2016

Les maladies sont assez fréquentes chez les enfants, mais dans le cas des bébés, les parents ont tendance à s’inquiéter et à avoir peur parce qu’ils ne savent pas ce qui leur arrive exactement.

Vous trouverez ci-dessous un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Contrôler la santé du nouveau-né

Au moment de la naissance, le nouveau-né est soumis à un contrôle médical pour vérifier son état de santé. Le premier examen auquel il est soumis est le test d’Apgar, qui cherche à vérifier l’état de santé général du bébé (respiration, fonction cardiaque, couleur de peau, réflexes) pour constater s’il a besoin de soins spéciaux.

24h après la naissance

Au bout de 24h après la naissance, le pédiatre refait un bilan au bébé pour vérifier encore une fois son aspect général, mais cette fois-ci il réalise un examen plus exhaustif pour s’assurer que tout est normal et qu’il n’y a aucune anomalie ou malformation.

Il examine la tête, la colonne vertébrale, les hanches, les génitaux, etc. en plus de le peser, de le mesurer et de déterminer son groupe sanguin.

Il réalise aussi une exploration neurologique à l’enfant pour évaluer ses réflexes, entre autres le réflexe de succion.

48h après la naissance

48h après la naissance, et entre le quatrième et le huitième jour de vie, on réalise le test néonatal du buvard ou dépistage néonatal. Celui-ci consiste en l’extraction d’une goutte de sang du talon pour vérifier que le bébé ne souffre d’aucune altération ni maladie métabolique. Cet examen permet détecter des maladies qui peuvent affecter le développement du bébé :

  • Hypothyroïdisme congénital
  • Hyperplasie congénitale des surrénales
  • Phénylcétonurie
  • Fibrose kystique
  • Hémoglobinopathies
  • Hyperphénylalaninémie

Si elles sont rapidement détectées, on peut débuter le traitement assez tôt, ce qui réduit la morbidité et la mortalité néonatales et les différentes invalidités associées.

Avant de quitter l’hôpital, on réalise le dernier examen médical qui coïncide avec la sortie de l’hôpital de la mère. Cet examen consiste à vérifier que la santé du bébé est appropriée et que les parents peuvent rentrer à la maison avec lui. C’est aussi à ce moment-là qu’on explique aux parents comment réaliser les cures du cordon ombilical.

Première année de vie

Une fois rentré à la maison, il est très important de maintenir un contrôle médical strict pour assurer l’état de santé du bébé.

Pour ce, c’est essentiel qu’il visite un pédiatre au moins une fois par mois pendant sa première année de vie. De cette façon, on pourra effectuer un suivi de la croissance du bébé et détecter toute maladie de façon précoce.

Calendrier de vaccination

Pour assurer que l’enfant reste sain et éviter la contagion des maladies les plus communes, il est important de suivre le calendrier de vaccination.

Pendant la première année de vie, il faudra vacciner le bébé contre l’hépatite B, la poliomyélite, la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, l’Haemophilus Influenzae type B, le pneumocoque, le méningocoque B, la rougeole, la rubéole et les oreillons.

Le premier vaccin que reçoit le bébé est celui contre l’hépatite B, peu après la naissance, et il est pratiqué dans le même centre où il est né.

Examens médicaux

Une fois que la première année de vie du bébé est écoulée, il n’est plus nécessaire que les examens médicaux soient aussi fréquents, c’est pourquoi on fixera les temps entre les différents bilans.

À partir de ce moment-là, on réalisera les contrôles nécessaires pour l’administration des vaccins selon le calendrier de vaccination des enfants, ainsi que le suivi de la croissance et du développement pour vérifier s’il est dans la norme.

En partageant cet article, vous nous aidez

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Sara Salgado
Embryologiste
Diplômée en Biochimie et Biologie Moléculaire de l'Universidad del País Vasco (UPV/EHU), avec un Master en Procréation Médicalement Assistée de l'Universidad Complutense de Madrid (UCM). Titre d'expert universitaire en Techniques de Diagnostic Génétique de l'Universidad de Valencia (UV). Plus d'informations
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.

Un commentaire

    1. marine

      Super les conseils, j’ai un bébé de 1 mois et demi et parfois j’ai carrément des crises d’angoisse parce que je ne sais pas ce qui lui arrive, mais petit à petit tout rentre dans l’ordre :)))