Après s’être soumise à une fécondation in vitro (FIV) et au transfert d’embryons, la question principale qu’une femme se pose est de savoir si elle doit garder le repos ou pas.

Certains gynécologues recommandent aux femmes de se mettre au repos absolu, mais de nombreuses études ont démontré que le repos absolu n’est non seulement pas nécessaire, mais peut même être contre-productif.

A moins qu’il s’agisse d’un cas spécial et que le repos soit spécifiquement recommandé, après le transfert d’embryons de la fécondation in vitro (FIV), on ne doit pas se reposer.

Au moment du transfert, on introduit au moyen d’une canule les embryons sélectionnés de meilleure qualité afin d’augmenter les possibilités d’implantation. Cette technique est indolore et ne requiert aucune anesthésie ni calmant. Après un repos de 15 à 25 minutes à la clinique, on peut déjà reprendre une vie normale.

Femme sans stress

Eviter le stress

Lorsqu’elle rentre chez elle, il n’est pas nécessaire que la femme prenne congé pour se reposer, tout comme il n’est pas nécessaire qu’elle limite ses activités quotidiennes. Il est toutefois recommandé d’éviter les efforts physiques intenses, mais on peut aller au gymnase, se promener, faire les courses, …

Rester 20 jours au repos peut être compliqué, surtout pour les femmes les plus actives. C’est d’ailleurs contre-productif parce que cela augmente le stress et l’anxiété, de sorte qu’on est obsédé par le résultat de la FIV et par le test de grossesse. Pendant l’attente béta, la femme doit s’efforcer de planifier des activités et de s’occuper, afin de réduire son stress.

Les femmes qui n’ont pas de problèmes de fertilité et tombent enceintes naturellement ne savent pas exactement quand peut démarrer leur grossesse. Elles ne se reposent donc pas et ne réduisent pas leurs activités quotidiennes.

Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.