Par Andrea Rodrigo (embryologiste).
Dernière actualisation: 22/06/2016

Le don d’ovocytes est une possibilité de procréation par fécondation in vitro autorisée par la loi danoise sur la procréation assistée. Dans ce cas-ci, on réalise une FIV en utilisant les ovocytes donnés par une femme et non pas ceux de la future mère.

Depuis une réforme de la loi datant de 2012, il est désormais possible pour les futurs parents d’utiliser les ovocytes d’une proche pour obtenir la grossesse. Avant cette modification, le don d’ovocytes devait nécessairement être anonyme.

Les profils basiques d’un don d’ovocytes au Danemark sont:

  • Don d’ovocytes anonyme ou connu
  • Don d’ovocytes altruiste
  • Don d’ovocytes et de spermatozoïdes du futur père.

L’obligation de compléter le don d’ovocytes par un don de spermatozoïdes du futur père empêche les femmes célibataires et les couples lesbiens d’accéder à cette technique, bien que d’autres traitements sont possibles du moment qu’elles apportent elles-mêmes les ovocytes. Ceci est dû à l’interdiction du double don de gamètes, compte tenu du fait que ces femmes ont nécessairement besoin d’un don de sperme en raison du manque de partenaire masculin.

En ce qui concerne le don altruiste, même si les donneuses ne peuvent pas vendre leurs ovocytes ni recevoir de l’argent pour leur don, la législation danoise prévoit une compensation économique pour la gêne occasionnée, les pertes de revenus et les déplacements dérivés du processus du don. Cette compensation est plutôt modeste, ce qui explique le faible nombre de candidates danoises.

Ceci a pour conséquence que le prix du traitement ne soit pas très élevé, même s’il faut garder à l’esprit que tous les examens médicaux, frais d’anesthésie et de bloc opératoire, médicaments, etc. devront être couverts par les futurs parents.

FIV avec des ovocytes de donneuse

Le coût moyen de la FIV avec un don d’ovocytes au Danemark oscille entre 5 000 et 6 000 euros.

Il est primordial que les patients connaissent avec exactitude les aspects inclus dans ce prix. Souvent, les médicaments prescrits à la donneuse pour la stimulation ovarienne ne sont pas inclus, bien qu’ils supposent une dépense supplémentaire nécessaire et élevée.

Les médicaments pour la stimulation ovarienne ont un coût moyen qui varie entre 1 300 et 2 000 euros. Le prix exact sera déterminé en fonction du type de médicament prescrit, de la dose nécessaire et d’autres facteurs pris en compte.

Il arrive aussi que les médicaments de la patiente ne soient pas inclus dans le devis initial. Ces médicaments sont plus économiques que ceux qu’on prescrit aux donneuses et leur objectif est de préparer l’utérus de la patiente pour favoriser l’implantation des embryons transférés, qui sont générés à partir des ovocytes de la donneuse et du sperme du père.

La compensation à la donneuse est généralement inclue dans le coût total du processus, ainsi que les examens médicaux qu’elle requiert, l’extraction des ovocytes par ponction folliculaire et le transfert des embryons à la mère.

Si la donneuse est connue, c’est-à-dire, si les futurs parents apportent eux-mêmes la donneuse (proche ou amie), le prix du traitement sera légèrement inférieur.

Dans tous les cas, ces prix sont approximatifs et peuvent varier en fonction de la clinique de fertilité, du type de donneuse, de la cause d’infertilité, des examens complémentaires nécessaires, etc.

La FIV avec don d’ovocytes est le traitement qui génère le plus de déceptions et de doutes. La transparence est l'un de nos critères rigoureux lors de la recommandation de cliniques. Vous pouvez utiliser "Le Calculateur" pour filtrer les cliniques qui répondent à nos critères de sélection et obtenir également un rapport avec tous les détails pour résoudre vos doutes et éviter les mauvaises surprises.

En partageant cet article, vous nous aidez

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. Plus d'informations
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.

Un commentaire

    1. Olivier

      Pas mal l’idée d’autoriser le don de la part d’une proche, au moins on a toutes les garanties et on peut à peu près imaginer à quoi ressemblera l’enfant 🙂