Par Andrea Rodrigo (embryologiste).
Dernière actualisation: 21/04/2016

En Ukraine, le don d’ovocytes est autorisé et régi par le Code civil, le Code la famille et la loi sur les fondements de la législation ukrainienne sur la santé publique.

Les principales raisons pour lesquelles un couple doit faire appel à un don d’ovocytes pour avoir un enfant sont :

Les ovocytes donnés sont utilisés pour un traitement de fécondation in vitro (FIV), lors duquel ils seront fécondés avec les spermatozoïdes du conjoint ou d’un donneur de sperme.

Ensuite, les embryons seront cultivés en laboratoire et ceux qui auront la meilleure qualité seront transférés dans l’utérus de la mère, car il s’agira des embryons ayant le plus haut potentiel d’implantation et donc, qui auront le plus de chances de donner lieu à une grossesse.

Pour pouvoir procéder au transfert des embryons, les lois ukrainiennes qui régissent la procréation assistée stipulent qu’un formulaire de consentement éclairé doit être préalablement signé, et ce, qu’elle que soit la provenance des gamètes, c’est-à-dire qu’ils proviennent du couple lui-même ou de donneurs.

Prix du don d’ovocytes

En Ukraine, le don d’ovocytes est un acte altruiste, l’achat et la vente d’ovocytes sont donc strictement interdits dans ce pays. Toutefois, cela n’empêche pas que la donneuse perçoive une compensation financière pour les gènes et les dépenses occasionnées par le don d’ovocytes.

Le prix du traitement de don d’ovocytes comprend la compensation financière de la donneuse, les examens médicaux qui lui sont nécessaires, la ponction, la culture des embryons et le transfert dans l’utérus de la receveuse.

Tout cela peut coûter entre 4 000 et 9 000€, la moyenne étant de 5 511€. Le prix du traitement peut varier d’une clinique à l’autre, ces prix indiqués ne sont donc là qu’à titre indicatif.

En général, quand le traitement est plus cher, la clinique dispose de réductions ou de programmes de remboursement si la femme ne parvient pas à tomber enceinte.

Variation du prix de la FIV

Il est essentiel de savoir exactement ce qu’inclut le prix du traitement de FIV avant de le débuter car celui-ci peut augmenter en raison des aspects suivants :

  • Exclusivité de la donneuse, c’est-à-dire si les ovocytes de la donneuse sont partagé entre plusieurs couples ou pas.
  • FIV conventionnelle ou ICSI.
  • Si le DPI (diagnostic préimplantatoire) est nécessaire.
  • Le traitement pour la stimulation de l’ovulation de la donneuse.
  • Le traitement pour la préparation endométriale de la receveuse.
  • Congélation du sperme si nécessaire.
  • Vitrification et stockage des embryons restants si nécessaire.

Le prix du traitement peut également augmenter en fonction de la localisation de la clinique. En effet, si le traitement est réalisé dans une grande ville telle que Kiev, le prix peut être plus élevé. De plus, les visites médicales doivent généralement être payées à part.

Néanmoins, il n’y a aucune différence notable entre le prix d’un traitement avec ovocytes congelés et un traitement avec ovocytes frais. Seul le taux de réussite change, les ovocytes frais offrant de meilleurs résultats.

Il est préférable de demander le devis de plusieurs cliniques et d’évaluer la situation, surtout si les patients sont étrangers. Certaines cliniques ukrainiennes proposent des services additionnels aux étrangers, comme un accueil à l’aéroport ou de l’aide pour une réservation dans un hôtel.

La FIV avec don d’ovocytes est le traitement qui génère le plus de déceptions et de doutes. La transparence est l'un de nos critères rigoureux lors de la recommandation de cliniques. Vous pouvez utiliser "Le Calculateur" pour filtrer les cliniques qui répondent à nos critères de sélection et obtenir également un rapport avec tous les détails pour résoudre vos doutes et éviter les mauvaises surprises.

En partageant cet article, vous nous aidez

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. Plus d'informations
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.

Un commentaire

    1. Sarla

      Donc le double don de gamètes est permis c’est ça ? Parce que mon mari et moi sommes tous les deux infertiles donc on a besoin d’un don d’ovocytes et d’un don de sperme.. Et vu qu’on a prévu un voyage à Odessa ce serait cool d’en profiter ! xD