Par Andrea Rodrigo (embryologiste).
Dernière actualisation: 11/01/2016

Le don de sperme peut être la solution pour parvenir à une grossesse lorsqu’un homme souffre de troubles de la fertilité qui empêchent la réalisation du traitement de fécondation in vitro avec le sperme du patient.

De nombreux couples hétérosexuels atteints de facteurs masculins d’infertilité sévère, les femmes célibataires et les couples lesbiens ont recours à ce traitement afin de réaliser leur rêve d’avoir un enfant.

En Espagne, le traitement de FIV avec don de sperme coûte entre 3 200 € et 5 000 € environ. Le prix variera en fonction de la clinique de procréation assistée où la technique sera réalisée et des caractéristiques de chaque situation.

Le prix inclut généralement les frais liés au don tels que la compensation financière versée au donneur, les examens réalisés sur ce dernier, la congélation des échantillons de sperme, etc.

Fécondation in vitro avec don de sperme

La FIV réalisée avec les ovocytes de la patiente et un don de sperme se déroule suivant les phases principales suivantes :

  • Stimulation de l’ovaire : la patiente reçoit un traitement pour stimuler sa production ovarienne et obtenir ainsi plus d’ovocytes. Cela permet d’augmenter les chances d’obtenir des embryons viables.
  • Obtenir l’échantillon de sperme : le sperme du donneur est congelé au moment où le donneur dépose l’échantillon. Pour procéder à la fécondation, le sperme devra alors être décongelé.
  • Ponction folliculaire : intervention qui consiste à prélever les ovocytes de la femme afin de pouvoir les féconder en laboratoire.
  • Fécondation in vitro : les ovocytes obtenus et les spermatozoïdes du donneur sont fusionnés. Deux techniques sont possibles : la FIV conventionnelle ou la ICSI.
  • Transfert embryonnaire : les embryons viables sont transférés dans l’utérus de la patiente en espérant qu’ils s’implantent et produisent la grossesse.
  • Cryoconservation : les embryons viables non transférés seront gardés pour de futurs traitements à -196º grâce à la technique de vitrification.

    En général, le prix de la FIV avec don de sperme inclut tous les frais liés à l’obtention de l’échantillon de sperme mais pas ceux liés au prélèvement des ovocytes. Ainsi, même si la ponction folliculaire est incluse, le traitement médicamenteux pour la stimulation ovarienne de la patiente, lui, n’est pas inclus dans le prix final et coûte environ 1 100 euros.

    Obtention de l’échantillon de sperme

    Pour qu’un homme puisse être admis en tant que donneur, il doit passer une série d’examens médicaux qui confirmeront l’absence de maladies génétiques et infectieuses susceptibles d’être transmises à la descendance, ainsi que des tests psychologiques qui détermineront s’il est prêt pour ce processus.

    De plus, une analyse séminale lui sera faite (spermogramme) afin de vérifier que le sperme est d’excellente qualité et qu’il dépasse les valeurs normales de mobilité, de morphologie et de concentration.

    Le donneur devra déposer un échantillon de sperme par semaine pendant environ quatre mois. Chaque échantillon devra être analysée et congelée pour pour pouvoir être utilisée ultérieurement par la personne ou le couple receveur.

    Toutes les analyses du donneur ainsi que les frais de stockage sont inclus dans le prix du traitement de FIV avec don de sperme. Si après la FIV, les patients souhaitent garder le sperme du donneur pour de futur traitements et pour concevoir d’autres enfants, frères du premier, ils devront payer le stockage (congélation) des échantillons de sperme.

    Compensation financière au donneur de sperme

    La compensation financière versée au donneur de sperme est également incluse dans le prix total du traitement de FIV avec don de sperme. Cette compensation couvre les dérangements occasionnés, les journées de travail perdues ou les frais de déplacement que lui ont supposé le don de sperme.

    Malgré que la législation espagnole sur l’application des Techniques de Procréation Humaine Assistée stipule que le don de gamètes doit être un acte altruiste, il est possible de verser une compensation financière au donneur qui s’élève à 30-50 euros par échantillon.

    En général, la moitié de cette somme est versée au donneur au moment où il dépose l’échantillon, et le reste, 6 mois après le dernier dépôt d’échantillon si le résultat du test de dépistage du VIH est négatif.

En partageant cet article, vous nous aidez

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. Plus d'informations
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.

Un commentaire

    1. Fab

      Pourquoi le donneur doit emmener un échantillon de sperme par semaine ? Je pensais qu’un seul don suffisait !