Par Andrea Rodrigo (embryologiste).
Dernière actualisation: 23/12/2015

Les États-Unis ont mis en place de larges mesures de sécurité afin de protéger aussi bien les visiteurs que les citoyens américains. Pour ce faire, il sera demandé à tous les touristes qui décident de voyager aux États-Unis d’avoir avec eux la documentation nécessaire.

Outre la raison de leur voyage, c’est à dire qu’ils soient là pour des vacances ou pour réaliser un traitement médical ou de procréation assistée, la grande majorité des citoyens étrangers qui souhaitent entrer aux États-Unis doivent demander l’Autorisation électronique de Voyage aux États-Unis (autorisation ESTA). Vous pouvez consulter ci-dessous quels pays doivent demander cette autorisation ESTA.

De nombreux patients du monde entier entrent aux États-Unis dans le but de réaliser le traitement de don d’ovocytes et/ou de sperme car celui-ci n’est pas autorisé dans leur pays d’origine.

Nous expliquons ci-dessous certains aspects à prendre en compte si l’on part aux États-Unis en quête d’une solution à ses problèmes de fertilité.

Autorisation de voyage aux États-Unis

Le plus important pour tout touriste qui souhaite entrer aux États-Unis est d’avoir l’autorisation ESTA, comme indiqué ci-dessus.

Il s’agit d’un formulaire en ligne qui consiste en un processus de sélection des visiteurs en analysant les informations du demandeur. Seuls les citoyens des pays bénéficiant du Programme d’Exemption de Visa peuvent en faire la demande.

Ce formulaire permet aux visiteurs de réaliser des séjour d’affaires, de soins de santé ou touristiques d’une durée maximale de 90 jours sans avoir à obtenir de visa, qui est obligatoire en cas de séjours prolongés.

L’autorisation ESTA doit être solliciter au moins 72 heures avant le départ pour les États-Unis et est valable 2 ans. Il est indispensable d’avoir un passeport en vigueur car si celui-ci est périmé, la ESTA ne sera pas valide non plus et il sera impossible d’entrer sur le territoire américain.

Les pays qui nécessitent cette autorisation pour voyager aux États-Unis sont : Andorre, Australie, Autriche, Belgique, Brunei, République Tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Irlande, Italie, Japon, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Monaco, Pays-Bas, Nouvelle-Zélande, Norvège, Portugal, la République de Malte, Saint-Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Corée du Sud, Espagne, Suède, Suisse, Taiwan et le Royaume-Uni.

Traitement de procréation assistée

Si l’on se rend aux États-Unis pour un traitement de procréation assistée, il est aussi important de prendre en compte quelle technique va être réalisée, car en fonction de la technique, la durée du séjour sera plus ou moins longue.

  • Don de sperme : en cas de traitement de don de sperme avec les propres ovocytes de la patiente, la future mère devra se soumettre à la stimulation puis au prélèvement des ovocytes (ponction ovarienne), ce qui prendra deux à trois semaines.
  • Don d’ovocytes : au contraire, si c’est le sperme du conjoint qui est utilisé avec un don d’ovocytes, la durée du séjour sera d’une semaine tout au plus, puisque l’homme n’a besoin d’aucun traitement particulier pour apporter l’échantillon de sperme.

La durée du séjour sera également moins longue en réalisant une insémination artificielle plutôt qu’une fécondation in vitro ou une gestation pour autrui.

La FIV avec don d’ovocytes est le traitement qui génère le plus de déceptions et de doutes. La transparence est l'un de nos critères rigoureux lors de la recommandation de cliniques. Vous pouvez utiliser "Le Calculateur" pour filtrer les cliniques qui répondent à nos critères de sélection et obtenir également un rapport avec tous les détails pour résoudre vos doutes et éviter les mauvaises surprises.

Enfin, vous serez informé de l'existence de promotions ou de prix spéciaux des cliniques pour ce type de traitement.

En partageant cet article, vous nous aidez

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. Plus d'informations

Un commentaire

    1. Greg

      Est-ce que vous savez si la demande d’autorisation ESTA peut être rejetée et si oui, dans quels cas ? Nous voulons absolument partir aux États-Unis pour un don de sperme, mais ça nous fait un peu peur…