Par Cristina Mestre (embryologiste).
Dernière actualisation: 25/09/2014

Le liquide amniotique se trouve à l’intérieur du sac amniotique, sa principale fonction est d’envelopper l’embryon, il agit en lui apportant un environnement et le protège en amortissant les mouvements de la mère.

Vous trouverez ci-dessous un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Qu’est-ce que c’est ?

Il se forme à partir de deux semaines de gestation et est composé basiquement d’eau. Pendant le progrès de la grossesse, il incorpore des protéines, des hydrates de carbone, des glucides et des électrolytes qui aident le fœtus à se développer, bien que le composant principal soit l’urine fœtale.

Il est produit par l’urine fœtale et par les cellules de la cavité amniotique. Le liquide est en circulation, le fœtus l’ingère et l’expulse constamment, de telle sorte qu’il le renouvelle. La quantité maximale de liquide amniotique durant le processus de grossesse est de 800 ml, et c’est en semaine 34, tandis qu’en semaine 40 de gestation, le liquide amniotique occupe approximativement un volume de 600 ml.

Un des tests prénataux qui peut s’effectuer est l’amniocentèse, où est prélevé un petit échantillon de liquide amniotique pour analyser l’information génétique du fœtus.

Fonctions

Les fonctions de ce liquide sont :

  • Protéger l’embryon ou fœtus des coups externes ou mouvements brusques.
  • Amortir les mouvements du fœtus pour que la mère ne sente pas de douleur.
  • Protéger l’embryon des changements de température que peut subir la mère.
  • Fournir une mobilité au fœtus, évitant que le sac amniotique qui le contient puisse se coller à lui.
  • Permettre le développement correct des poumons.

Quantité de liquide amniotique

La quantité de liquide amniotique varie pendant la grossesse, elle augmente jusqu’à la semaine 34 de grossesse où elle se trouve à son maximum, et à partir de là, elle diminue pour le moment de la naissance.

Les altérations de quantité de liquide amniotique ont pour habitude de nécessiter un contrôle additionnel de la grossesse.

Les principales causes de cette altération sont en général des anomalies fœtales, une rupture de membranes, des défauts dans les reins, les poumons ou le tractus urinaire, des grossesses post-maturité et une dysfonction placentaire.

Altérations

Chez certaines femmes il existe des problèmes de quantité de liquide amniotique, comme par exemple :

Polyhydramnios

C’est l’altération pour laquelle le sac amniotique possède une quantité excessive de liquide amniotique due à une augmentation exagérée du liquide amniotique.

Les principales causes de ce problème peuvent être des troubles gastro-intestinaux qui empêchent l’ingestion ou l’absorption de quantités normales de liquide amniotique, des troubles pulmonaires, des problèmes neurologiques, des diabètes gestationnels, des anomalies congénitales ou des grossesses multiples.

Oligohydramnios

C’est l’altération pour laquelle le sac amniotique présente une réduction du volume de liquide amniotique ne correspondant pas à la quantité adéquate du mois de gestation.

En partageant cet article, vous nous aidez

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Cristina Mestre
Embryologiste
Diplômée en Sciences Biologiques, Génétique et Procréation Médicalement Assistée par l'Universidad de Valencia (UV). Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée par l'UV avec l'lnstituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Embryologiste à IVI Barcelona. Plus d'informations
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.