Interdiction de rémunérer un don d’ovules ou de sperme

L’article 16-6 du Code civil des Français interdit toute rémunération pour un don de gamètes.

En revanche, d’autres pays comme l’Espagne ou le Royaume-Uni offrent une compensation économique pour le temps investi, les gênes occasionnées et les risques encourus.

Par exemple, en Espagne, le Ministère de la Santé fixe la compensation aux alentours de 800-1 000 euros pour un don d’ovocytes et 30-50 euros pour un don de sperme.

Cliquez ici pour lire l'article complet :    79
Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.