Interdiction de rémunérer un don d’ovules ou de sperme

Dernière actualisation: 19/01/2017

L’article 16-6 du Code civil des Français interdit toute rémunération pour un don de gamètes.

En revanche, d’autres pays comme l’Espagne ou le Royaume-Uni offrent une compensation économique pour le temps investi, les gênes occasionnées et les risques encourus.

Par exemple, en Espagne, le Ministère de la Santé fixe la compensation aux alentours de 800-1 000 euros pour un don d’ovocytes et 30-50 euros pour un don de sperme.

Cliquez ici pour lire l'article complet : ( 79).
Par Zaira Salvador (embryologiste).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.