Par Rebeca Reus (embryologiste).
Dernière actualisation: 18/10/2017

La stimulation ovarienne douce, aussi appelée FIV mini, et FIV en cycle naturel modifié, est un protocole utilisé lors de traitements de fécondation in vitro (FIV). Elle consiste à utiliser des doses de traitements hormonal inférieures pour réduire les effets secondaires et améliorer la qualité des ovules obtenus. Elle est recommandée pour plusieurs types de patientes, y compris pour les femmes de 40 ans.

Son autre avantage principal est qu’elle permet de réduire le prix des techniques de PMA sans affecter le taux de réussite.

En quoi consiste la stimulation douce?

La stimulation ovarienne consiste à contrôler la fonction des ovaires par l’administration d’hormones afin d’obtenir plus d’ovules lors de traitements de PMA. Elle utilise des gonadotrophines (FSH, LH) pour augmenter la croissance des follicules ovariens et des analogues de la GnRH pour contrôler les sécrétions hormonales physiologiques.

Auparavant, on pensait que plus on obtenait d’ovules lors de la stimulation, plus le taux de succès était élevé. Aujourd’hui, il a été prouvé que malgré de nombreux ovules, après une stimulation trop intense, ces derniers étaient de mauvaise qualité.

Quels effets provoque la stimulation hormonale?

De nombreuses études ont démontré que de fortes doses de traitements provoquent des anomalies chromosomiques chez les embryons et par conséquent ne détermine pas la réussite du traitement.

Il faut également savoir que la phase de stimulation hormonale est une phase qui comporte de nombreux risques, car si elle n’est pas réalisée correctement, elle peut entraîner un syndrome d’hyperstimulation ovarienne (HSO) et mettre en péril la santé de la patiente.

Vous trouverez plus d’informations sur ce lien: Qu’est-ce que le syndrome d’hyperstimulation ovarienne?

De plus, si cette stimulation est trop forte, la qualité de l’endomètre sera affectée, ainsi que les probabilités d’obtenir un embryon qui s’implante correctement. Tout cela se produit car la réceptivité de l’endomètre est altérée.

Pour toutes ces raisons, la tendance actuelle est de réduire les doses hormonales lors des traitements de stimulation ovarienne afin d’éviter ces désagréments.

Les protocoles de stimulation douce consistent à administrer des doses inférieures d’hormones et/ou pendant moins de temps pour éviter les effets secondaires des médicaments, mais sans réduire les probabilités de succès du traitement.

Grâce à ces protocoles, on obtient un plus grand nombre d’ovules. Cependant, étant donné que leur qualité est supérieure et que les techniques de PMA sont de meilleure qualité, les résultats ne devraient pas être altérés.

Technique de stimulation douce

Les étapes à suivre lors d’un cycle de stimulation ovarienne douce sont similaires à ceux d’une stimulation conventionnelle. La seule différence est que le commencement de la stimulation, en général le 5e jour du cycle, débute avec des doses modérées de gonadotrophines (150 UI de FSH).

Ces protocoles sont possibles grâce à l’apparition des antagonistes de la GnRH, car sils sont réalisés avec les antagnoistes de la GnRH, il faudrait prolonger le traitement de plusieurs jours.

Si vous devez faire un traitement de fécondation in vitro pour devenir maman, nous vous recommandons d'utiliser "Le Calculateur". En 3 étapes simples, qui vous permettra de connaître les cliniques à l’étranger qui répondent à nos critères de qualité rigoureux. En outre, vous recevrez un rapport contenant des conseils utiles avant de réaliser des visites dans les cliniques.

Enfin, ce rapport vous informera des éventuelles promotions ou prix spéciaux proposés par chaque clinique afin que vous puissiez en bénéficier.

L’administration des antagonistes peut être débutée le 6e jour du cycle ou quand un follicule atteint plus de 14 mm. Si la stimulation est commencée plus tard, les niveaux endogènes de FSH sont exploités, et la sélection folliculaire initiale est réalisée naturellement.

Les étapes suivantes seront identiques à tout cycle de FIV. Une ponction ovarienne sera réalisée pour obtenir les ovules, les ovules matures seront fécondés en laboratoire et le transfert d’embryons de meilleure qualité sera réalisé.

On espère collecter un maximum de 8 ovules. Par conséquent, le nombre d’embryons surnuméraires pour congeler et transférer lors de prochains cycles sera inférieur, car le nombre d’ovules initial était plus bas.

Avantages

Le prix et la durée du traitement sont considérablement réduits car les doses de gonadotrophines sont plus faibles. De nombreuses études ont démontré que ces bénéfices s’obtiennent sans affecter les taux de grossesse par cycle, qui restent similaires à ceux d’une stimulation ovarienne classique.

De plus, en obtenant des embryons de meilleure qualité, on peut réaliser plus de transferts d’un seul embryon avec un taux de réussite supérieur. Les taux de grossesse multiple sont ainsi réduits, et élimine les éventuelles complications pour la mère et le bébé.

On retrouve également des bénéfices au niveau de la réceptivité endométriale, car il s’agit d’un processus plus physiologique, qui n’est pas autant altéré que lors des cycles de stimulation conventionnelle.

La réduction de la durée de la stimulation et de ses effets améliore également le stress émotionnel, ce qui fait que ces processus n’aient pas autant d’impact psychologique et réduise le taux d’abandon du traitement.

Inconvénients

Malgré les opinions positives sur cette technique, au niveau des patientes et au niveau des professionnels, la FIV sur cycle naturel modifié présente une série d’inconvénients.

Les points négatifs de cette technique sont la conséquence d’un nombre d’ovules réduit et par conséquent, d’un nombre réduit d’embryons que lors de traitements conventionnels. Cela provoque:

  • La probabilité de n’avoir aucun embryon de bonne qualité à transférer est plus élevée.
  • Il est moins probable qu’il y ait des embryons surnuméraires de bonne qualité pour les congeler, et il serait donc nécessaire de recommencer une autre stimulation.
  • Bien que le taux de grossesse soit équivalent à celui d’une FIV classique, la patiente peut avoir besoin de plus de cycles de stimulation pour tomber enceinte.

Les ovaires ne répondront probablement pas aussi bien que lors d’une stimulation classique et que le cycle soit annulé car les ovules ne sont pas trouvés lors de la ponction ovarienne.

Pour quelles patientes ce protocole est-il recommandé?

Malgré les bénéfices de ce traitement, il n’est pas indiqué pour toutes les patientes. Celles qui présentent un bon pronostic sont des candidates pour se soumettre à une FIV douce, car elles évitent ainsi les effets négatifs que comporte une hyperstimulation et le cout élevé de ces techniques. Voici le type de patientes:

  • Bonne réserve ovarienne et bon pronostic: face à une stimulation conventionnelle, la croissance folliculaire peut augmenter et constitue un risque pour la femme.
  • Femmes atteintes du syndrome d’hyperstimulation ovarienne ou risquant d’en être atteinte.
  • Femmes de moins de 35 ans avec un historique court d’infertilité.
  • Patientes avec des problèmes de trompes de Fallope, mais pas d’ovaires.
  • Couples avec des problèmes de facteur masculin léger à modéré.
  • Femmes célibataires ou couples de femmes sans problème gynécologique apparent.
  • Patientes qui pour des raisons morales ou religieuses ne souhaitent pas conserver d’embryons surnuméraires.

De plus, la stimulation ovarienne douce est utilisée chez des patientes présentant une faible réserve ovarienne ou une mauvaise qualité ovocytaire, car on améliore ainsi la qualité des ovules obtenus grâce à la réalisation d’une stimulation plus physiologique.

Enfin, il est important de rappeler que l’application de ce protocole chez des patientes pour lesquelles il n’est pas recommandé peut sérieusement compromettre les taux de réussite du traitement. Par conséquent, nous recommandons que la FIV sur cycle naturel modifié ne soit pratiquée que sur les patientes qui le permettent.

Vos questions fréquentes

Combien d’ovules sont obtenus par une stimulation douce ?

Par Rebeca Reus (embryologiste).

Grâce à cette stimulation, on peut récupérer entre 2 et 5 ovocytes, et un maximum de 8. Cependant, il faut savoir que le nombre d’ovocytes obtenu lors de chaque cycle ne dépend pas forcément du protocole utilisé, car chaque femme répond d’une manière différente au traitement. On ne peut donc pas connaître le nombre exact.

Quel est le prix d’une FIV en cycle naturel modifié ?

Par Rebeca Reus (embryologiste).

En France, les tentatives de PMA sont prises en charge à 100 % par la sécurité sociale dans les limites suivantes:

  • la femme doit être âgée de moins de 43 ans.
  • le nombre maximum d’inséminations remboursées est de 6.
  • les tentatives de FIV sont remboursées au maximum de 4 (tout transfert d’embryons congelés n’est pas considéré comme une nouvelle tentative).

La rédaction vous recommande

Plusieurs situations de stérilité peuvent conduire un couple à avoir recours à la technique de FIV pour pouvoir aboutir à une grossesse. Les causes de l’infertilité peuvent résulter à la fois de problèmes masculins et de problèmes féminins, ou bien d’un mélange des deux choses.

Vous trouverez ici plus d’informations sur la FIV classique: Qu’est-ce que la FIV?

Le diagnostic génétique préimplantatoire, aussi appelé DPI, est une technique de prévention qui s’utilise en procréation médicalement assistée afin de détecter des anomalies génétiques sur les embryons et pouvoir ainsi sélectionner ceux qui sont génétiquement normaux pour les transférer dans l’utérus.

Suivez le lien: Qu’est-ce que le DPI?

En partageant cet article, vous nous aidez

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.

Auteurs et collaborateurs

 Rebeca Reus
Embryologiste
Diplômée en Biologie humaine (Biomédecine) de l'Universitat Pompeu Fabra (UPF), Master en Laboratoire d'Analyses Cliniques de l'UPF et Master sur la Base Théorique et Procédures de Laboratoire en Procréation Assistée de l'Universidad de Valencia (UV). Plus d'informations