Insémination artificielle avec donneur (IAD)

L’insémination artificielle avec sperme de donneur est une technique de procréation assistée qui est utilisée dans les cas d’infertilité masculine, dans les cas dans lesquels on peut transmettre une maladie héréditaire aux enfants ou dans les cas où la femme souhaite avoir un enfant sans rapports sexuels.

La seule différence entre ce type d’insémination et l’IAC est, donc l’obtention du sperme. Les autres points du processus sont presque identiques.

Le choix du donneur de sperme se détermine, en premier lieu, selon le groupe sanguin du futur papa et, dans un deuxième temps, selon les caractéristiques physiques de celui-ci.

L’identité du donneur restera dans l’anonymat, ainsi que le couple qui utilisera le sperme du donneur.

IAD

Indications de l’IAD

L’IAD est indiquée dans les cas d’infertilité masculine sévère ou bien face à des échecs à répétition d’ICSI par facteur masculin. Mais aussi si l’homme a une maladie sexuellement transmissible (MST) ou une maladie génétique qui ne peut être dépistée par DPI.

Elle peut être également employée chez les femmes sans partenaire qui décident d’être mères célibataires ou les couples de lesbiennes.

Conditions requises

Dans ce cas, les conditions requises de la patiente sont de grande importance. Concernant le donneur, dans le processus de sélection on s’assure qu’il soit sain et qu’il ait une bonne qualité spermatique, c’est pourquoi tous les donneurs de banque de sperme possèdent une garantie de qualité.

Pour qu’une femme puisse se soumettre à ce traitement, il est nécessaire qu’elle ait une perméabilité tubaire, au moins dans l’une des trompes de Fallope. Il est également requis que la réponse ovarienne à la médication soit celle adéquate et que l’endomètre soit capable d’accepter l’implantation.

Résultats

Les taux de réussite de l’IAD varient en fonction des cliniques, du donneur choisi et de la femme, parmi d’autres facteurs.

En terme général, une jeune femme avec un âge inférieur à 35 ans qui effectue une insémination avec donneur a un taux de grossesse qui varie de 19 à 30%.

Il est important de se rappeler que, lors de l’insémination artificielle, le taux de grossesse est cumulatif, de telle sorte que si le premier essai est un échec, vous devrez réaliser 4 essais puisque les taux de grossesse augmentent. Ainsi, avec 4 essais, on peut arriver à un taux de gestation de 60-80% avec le sperme d’un donneur.

Résultats insémination avec donneur

Avantages

Les avantages de réaliser une insémination avec donneur sont les mêmes que pour l’insémination du conjoint (IAC), qui sont expliqués dans l’article général sur l’insémination artificielle.

Problèmes

Les risques qui peuvent survenir lors d’une IAD sont exactement les mêmes que peuvent survenir lors d’une IAC, et comme précédemment, tout est expliqué dans l’article général.

Critères de sélection du donneur

Pour qu’un homme puisse être donneur de sperme, il est nécessaire de remplir une série de conditions.

Il faut qu’il soit majeur et qu’il ait moins de 35 ans. D’un autre côté, il doit être complètement sain, c’est pour cela qu’il doit effectuer diverses analyses pour le vérifier, de plus, parmi ses proches, il ne peut exister de cas de troubles psychologiques, ni de maladies qui aient une composante génétique héréditaire.

Critères de sélection du donneur

Une autre condition importante est la qualité du sperme. Elle doit être supérieure à la normale, de plus, les spermatozoïdes doivent bien survivre à la décongélation. Beaucoup de jeunes qui souhaitent donner sont refusés car ils n’ont pas une qualité aussi élevée de leur sperme.

3 comments

  1. usuario
    turgy

    Moi je suis à la 3eme insémination j’espère que ça va fonctionner avec 5 follicules

  2. usuario
    ABoutferni2

    Nous avons fait 4 tentatives. La 2ème était bonne mais suivie d’une fausse couche à la 9ème semaine. On est passé à une FIV sans résultat. J’ai 43 ans et ma femme 37 ans. Ma question est si à notre âge on peut en refaire une autre?

    • avatar
      Florence TabarlyConseillère en fertilité

      Bonjour,

      En me basant que sur votre âge, il m’est difficile de faire un diagnostique. Si votre femme a 37 ans, oui vous pouvez refaire une FIV sans problème, mais il faudrait étudier tous les examens (réserve ovarienne, cayotype, etc.) pour pouvoir vous recommander le traitement le plus adapté.

      Bonne journée.