Hypospadias

L’hypospadias est une anomalie congénitale qui se définit comme une malformation de l’urètre masculin qui se situe de façon anormale sur l’extrémité du gland, sur la partie inférieure de la verge ou à la jonction du pénis avec le scrotum. L’hypospadias s’associe généralement avec une malformation du prépuce, qui ne se développe pas complètement, et une courbure du pénis vers le ventre (courbure congénitale du pénis).

Impact psycologique de l'hypospadias

Il existe différents types d’hypospadias selon la localisation de l’orifice de l’urètre sur une zone ou une autre, plus il est éloigné du gland, plus la gravité est importante.

Due à cette courbure du pénis, cette malformation est considérée comme une cause de dysfonctionnement sexuel, puisqu’elle peut rendre impossible mécaniquement l’acte sexuel et la position anormale de l’orifice de l’urètre peut empêcher l’éjaculation dans le vagin.

C’est une anomalie courante chez l’homme, on estime sa fréquence d’apparition de 1 à 8 nouveaux nés sur 1000. L’hypospadias a des conséquences tant esthétiques que fonctionnelles et une fois que l’enfant grandit cela inclut des conséquences psychologiques.

La position du méat urinaire empêche l’enfant d’uriner debout et si l’orifice est trop étroit, il peut également avoir des difficultés pour uriner.

L’hypospadias peut parfois être accompagné d’autres types de malformations qui peuvent compromettre la fertilité de l´homme comme la cryptorchidie (présence de testicules cachés) et le diagnostic sur l’ambiguïté sexuelle ou pseudo-hermaphrodisme doit être écarté.

Causes

Cette malformation est sous la dépendance des androgènes, ainsi, parmi les causes qui la provoquent, une mutation génétique peut être impliquée occasionnant une déficience dans les récepteurs d’androgènes.

Cette mutation peut être héréditaire dans quelques cas et il y a donc une forte prédisposition génétique quand il existe déjà un membre de la famille avec l’hypospadias. On estime qu’il y a une probabilité d’environ 20% de plus que cela affecte d’autres membres de la même famille.

La perturbation des récepteurs embryonnaires androgènes par des facteurs de l’environnement peut également être l’un des responsables, de la même manière que n’importe quel traitement hormonal durant le premier mois ou trimestre de grossesse ou n’importe quel type d’altération dans la synthèse de testostérone.

Types

Hypospadias péno-scrotal ou postérieur: Cet hypospadias est le plus grave, il se rencontre dans 20% des cas. L’orifice de l’urètre est très distant du gland, dans la zone qui joint le scrotum avec le pénis ou à la base du pénis. Ce type d’hypospadias vient accompagné d’une verge très incurvée.

Hypospadias pénien ou moyen: Il constitue 10% des cas et présente une gravité moyenne. Ici l’orifice se situe sur la partie médiane du pénis, normalement sur la face inférieure, provoquant une certaine courbure de la verge vers le ventre.

Hypospadias balanique ou antérieur: Ce sont les plus fréquentes, 70%, et les plus légères. Dans ce type, le méat urinaire se trouve proche du gland et le pénis est esthétiquement normal, presque sans courbure.

Traitement

Le traitement choisi est la chirurgie. Dû à l’impact psychologique que cette anomalie peut causer sur l’enfant, il est recommandé d’opérer très tôt, normalement avant les 3 ans, entre 6 et 24 mois.

Traitement de l'hypospadias

La courbure du pénis vers le ventre peut créer un micropénis. Lors de l’opération, cela peut se rectifier avec la reconstruction chirurgicale de l’urètre et du prépuce. Parfois, il est également possible de stimuler la croissance du pénis grâce à un traitement hormonal.

Il existe différentes techniques chirurgicales pour résoudre le problème. Le spécialiste analysera le cas et choisira quelle est la technique la plus adéquate pour aborder les différents aspects à traiter : orifice, courbure du pénis et prépuce.

Normalement, si le problème se corrige dès l’enfance, il n’y aucune raison que des conséquences apparaissent à l’âge adulte.

2 commentaires

  1. usuario
    ghalem malika

    Bonjour, ma cousine a un petit garçon de 7 mois qui nécessite une opération de hypospadias balanique le souci elle a pas les moyens et elle veux savoir comment ça marche une prise en charge en France car cette maman habite seule en Algérie elle sait pas à qui s’adresser son petit souffre, aidez-moi à lui montrer les démarches. Je vous saurai gré pour sauver ce petit. Cordialement

    • avatar
      Isabelle GuttonConseillère en fertilité

      Bonjour,

      Je crains que votre cousine ne puisse pas être prise en charge en France car elle n’y réside pas de manière stable et régulière. Cependant, comme son enfant est mineur, il est peut-être possible qu’il puisse bénéficier de l’Aide Médicale de l’État (AME) même si votre cousine ne remplit pas la condition de plus de 3 mois de résidence en France.

      Je vous joins un lien pour vous informer en détail : Aide médicale de l’État.

      J’espère sincèrement que cela pourra vous venir en aide.

Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.