Par Cristina Mestre (embryologiste).
Dernière actualisation: 10/12/2014

Ces hormones sont celles chargées de réguler le cycle reproductif chez les femmes et les hommes. Elles agissent en régulant les actions des gonades masculines (testicules) et les gonades féminines (ovaires et endomètre).

La plupart de ces hormones se trouvent chez les deux sexes mais dans des quantités différentes, comme par exemple la testostérone ou les androgènes qui sont les hormones sexuelles typiques masculines, bien que les femmes les possèdent également mais en très faible quantité.

Vous trouverez ci-dessous un index avec tous les points que nous allons traiter dans cet article.

Axe hypothalamo-hypophysaire

La production hormonale s’effectue par des signaux envoyés par le cerveau aux glandes. Dans le cas des hormones reproductives, elles sont sécrétées par l’hypophyse (glande pituitaire) par l’action de l’hypothalamus, qui est une partie à la base du cerveau chargée de multiples fonctions végétatives.

L’hypophyse se trouve jointe à l’hypothalamus par une zone appelée tige et possède différentes parties :

  • Adénohypophyse: c’est la partie antérieure et qui a le plus de volume. Elle fonctionne selon les stimuli que reçoit l’hypothalamus, qui libère des hormones comme la GnRH (hormone libératrice de gonadotrophines) pour stimuler la production de l’adénohypophyse et autres pour l’inhiber.
  • Neurohypophyse: c’est la partie postérieure. Elle libère dans le sang des hormones comme la vasopressine et l’ocytocine.

Hormones sexuelles masculines

Pour commencer avec l’homme, nous nous focaliserons sur les testicules et les tubes séminifères, qui sont des structures de l’intérieur testiculaire où se produisent les spermatozoïdes.

  • L’hormone FSH (hormone folliculo-stimulante): elle se charge de réguler l’action des cellules de Sertoli (un type de cellules des tubes séminifères).
  • L’hormone LH (hormone lutéinisante): régule l’action des cellules de Leydig (autre type cellulaire des tubes séminifères).
  • La testostérone: est une hormone qui provient de l’œstradiol et se charge du développement de l’appareil génital masculin (pénis et testicules) et l’apparition de caractères sexuels secondaires.

Ovaire et utérus stimulés par hormones

Hormones sexuelles féminines

Il existe des hormones chargées de former les organes génitaux féminins et tous les caractères sexuels secondaires qui la caractérisent et d’agir également dans le cycle menstruel.

  • L’œstrogène: c’est l’hormone féminine par excellence puisqu’elle se charge du développement de l’appareil génital féminin (ovaires, utérus et vagin) et des caractères sexuels secondaires mais aussi de l’apparition du cycle menstruel.
  • La progestérone: elle produit l’épaississement de l’endomètre pendant le cycle menstruel pour que si la fécondation se produit, l’embryon puisse s’implanter dans l’utérus.
  • L’hormone FSH: elle stimule les follicules pour qu’ils mûrissent. Les follicules sont des structures des ovaires qui contiennent à l’intérieur les ovocytes ou ovules.
  • L’hormone LH: pendant tout le cycle menstruel, elle a des niveaux de base, mais le 14ème jour, il se produit un pic de LC qui déclenche la libération des ovocytes, c’est-à-dire, l’ovulation.
En partageant cet article, vous nous aidez

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Cristina Mestre
Embryologiste
Diplômée en Sciences Biologiques, Génétique et Procréation Médicalement Assistée par l'Universidad de Valencia (UV). Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée par l'UV avec l'lnstituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Embryologiste à IVI Barcelona. Plus d'informations
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.