Grossesse nerveuse ou pseudocyesis

DEFINITION, DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT

La pseudocyesis ou grossesse fantôme, également connue sous le nom de grossesse nerveuse, survient lorsqu’une femme qui n’est pas réellement enceinte présente de nombreux symptômes caractéristiques de la période de gestation, allant parfois jusqu’à obtenir un résultat positif au test de grossesse.

La grossesse fantôme apparaît comme la conséquence du contrôle psychologique sur ce qu’on appelle les hormones hypothalamiques.

Les femmes qui souffrent de cet état psychosomatique peuvent ressentir la symptomatologie propre à la grossesse, comme:

  • Aménorrhée (absence de menstruation)
  • Nausées
  • Vomissements
  • Prise de poids
  • Sensation de mouvements foetaux
  • Gonflement des seins
  • Changements cervicaux
  • Assombrissement de la peau

Cependant, étant donné qu’elles ne sont pas physiquement enceintes, il y a plusieurs symptômes qu’elles ne présentent pas et qui déterminent le diagnostic de la pseudocyesis. Par exemple, on n’entend pas le battement cardiaque du foetus, on ne le voit pas à l’échographie et il n’y a pas d’accouchement, même si certaines études affirment que ces femmes peuvent ressentir des contractions.

On attribue le fait de pouvoir obtenir un résultat positif à un test de grossesse effectué à la maison à l’augmentation de gonadotrophines qui se produit dans le corps en raison de l’état émotionnel qui peut provoquer dans certains cas la sécrétion d’hormones.

Diagnostic et traitement

Ce type de gestation « non existante » apparaît généralement chez des femmes en âge de procréer (bien que cela puisse arriver avant) ayant un problème psychologique ou souffrant d’anxiété en raison de leur désir de grossesse, puisque beaucoup d’entre elles présentent une stérilité. Les experts indiquent que cela peut également arriver à des jeunes femmes qui craignent de tomber enceintes ou se sentent coupables d’avoir eu des relations sexuelles. Cela peut aussi survenir chez des femmes souffrant d’aménorrhée.

Dans la littérature, on trouve aussi certains cas d’hommes qui ont subi ce genre de problème.

DIAGNOSTIC

On diagnostique la grossesse nerveuse ou fantôme tout d’abord en confirmant qu’il ne s’agit pas d’une gestation réelle. Pour cela, en plus d’un examen physique, le docteur devra effectuer un test de grossesse, une échographie et une vérification de la taille de l’utérus.

Les femmes qui souffrent d’une grossesse nerveuse ont généralement un niveau de FSH bas et un niveau de prolactine et de LH élevé.

Dans certains cas, les symptômes se manifestent de manière tellement vraisemblable qu’ils peuvent aller jusqu’à confondre le spécialiste.

En outre, l’obésité est un facteur qui rend l’établissement du diagnostic plus compliqué.

TRAITEMENT

Le traitement de la pseudocyesis est essentiellement de type psychologique mais, dans certains cas, un traitement physique est également nécessaire.

Les spécialistes soulignent l’importance de la participation du psychiatre dans la thérapie pour traiter ce type de problème. Cependant, étant donné que dans de nombreux cas ces patientes présentent une anovulation (d’où découle une aménorrhée), il est nécessaire d’induire l’ovulation au moyen d’un traitement basé sur des dopaminergiques.

L’importance de la présence d’un psychiatre est fondamentale durant le traitement et l’induction de la menstruation. En effet, cela peut provoquer un sentiment de dépression chez la femme parce qu’elle ressent cette induction comme un avortement.

La thérapie avec un psychiatre est donc importante après la confirmation qu’il ne s’agit pas d’une grossesse réelle.

Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.