Docteur / spécialiste: Cristina Mestre.
Dernière actualisation: 12/12/2014

Les gonadotrophines, également connues sous le nom de gonadotropines, sont des hormones qui sont synthétisées dans l’hypophyse. L’hormone libératrice de gonadotrophines ou GnRH est chargée de stimuler l’hypophyse afin qu’elle produise les gonadotrophines.

Elles sont produites aussi bien par les hommes que par les femmes et sont dans les deux cas chargées de réguler le cycle reproductif. Leur concentration est toutefois différente chez les hommes et les femmes et les actions qu’elles régulent sont distinctes pour chaque sexe.

Sécrétion de gonadotrophines
Ces hormones sont utilisées comme médicaments dans les traitements de procréation assistée afin de stimuler le cycle ovarien de la femme et de faciliter l’obtention de la grossesse.

Il existe trois types d’hormones gonadotrophiques: FSH, LH et hCG. Elles sont toutes impliquées dans le cycle ovarien de la femme, mais chacune agit à une étape différente et remplit une fonction distincte.

Hormone folliculo-stimulante (FSH)

La FSH (hormone folliculo-stimulante), est plus abondante pendant la première moitié du cycle menstruel, puisqu’elle est chargée de stimuler la croissance des follicules dans l’ovaire.

Pour les traitements de procréation assistée, on la prescrit pendant la stimulation contrôlée de l’ovulation dans le but d’augmenter le nombre de follicules en croissance et de stimuler leur développement.

Hormone lutéinisante (LH)

La LH (hormone lutéinisante) est chargée de produire l’ovulation de la femme. Après un pic élevé de LH, se déclenche dans l’ovaire la libération de l’ovocyte de l’intérieur du follicule antral, et l’ovule se libère dans les trompes de Fallope.

Cette hormone est employée durant la stimulation contrôlée de l’ovulation dans le but de reproduire au mieux les conditions d’une ovulation naturelle.

Gonadotrophine

Gonadotrophine chorionique humaine (hCG)

La hCG stimule la maturation de l’ovule et joue un rôle fondamental dans la grossesse étant donné qu’elle est, entre autres fonctions, chargée de former le placenta.

La mesure du taux de cette hormone est utilisée comme indicateur de grossesse. En outre, sa concentration est différente tout au long de la grossesse et peut donc informer également sur le nombre de semaines de gestation.

Dans les traitements de procréation assistée, on prescrit l’hormone hCG entre 32 et 36 heures avant la ponction ovarienne, afin de déclencher l’ovulation.

Auteurs et collaborateurs

Embryologiste spécialiste en Procréation Médicalement Assistée
Diplômée en Sciences Biologiques, Génétique et Procréation Médicalement Assistée par l'Universidad de Valencia (UV). Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée par l'UV avec l'lnstituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Embryologiste à IVI Barcelona.
Embryologiste spécialiste en Procréation Médicalement Assistée. Diplômée en Sciences Biologiques, Génétique et Procréation Médicalement Assistée par l'Universidad de Valencia (UV). Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée par l'UV avec l'lnstituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Embryologiste à IVI Barcelona.