Risques du don d’ovocytes

  1. Magalie
    Magalie

    Bonjour, j’aimerais être donneuse d’ovocytes mais c’est vrai que ça me fait un peu peur. Je n’ai pas peur des aiguilles ou du fait de me faire piquer mais plutôt des risques et des complications que ça encours. Pouvez-vous me dire les risques s’il vous plaît ? Parce que partout où je regarde on ne parle que des avantages mais pas des risques.
    Merci de votre réponse.

    16/11/2015 à 19:17
    Répondre
  2. Bonjour Magalie,

    Le don d’ovocytes est une démarche sûre qui ne comporte aucun risque important pour la donneuse et n’affecte en rien sa fertilité.

    Les principales complications que peuvent découler de cette démarche sont les symptômes provoqués par le traitement administré pour la stimulation ovarienne tels qu’une douleur dans la zone abdominale ou dans les reins, un gonflement de l’abdomen, une lourdeur, etc. En fait, les mêmes symptôme que lors de la menstruation mais légèrement plus forts dans certains cas.

    Le seul risque pour lequel il faudrait peut-être s’inquiéter c’est le Syndrome d’Hyperstimulation Ovarienne (SHSO). Il survient lorsque l’organisme de la donneurse répond de manière exagérée au traitement administré. Les principaux symptômes du SHSO sont un gonflement, une lourdeur, des nausées, un mal-être, des vomissements, le grossissement des ovaires, etc., et dans les cas les plus graves une extravastion de liquides peut se produire hors du flux sanguin à cause de l’augmentation de la perméabilité des vaisseaux sanguins. Cela pourrait compromettre la fonction de certains systèmes comme le système hépatique, hématologique, rénal ou respiratoire.

    Ces derniers symptômes apparaissent uniquement dans les cas les plus graves, ce qui est rare compte tenu du contrôle rigoureux et les analyses continues faites aux donneuses d’ovocytes lors du processus, pour éviter justement le risque du SHSO.

    Enfin, il existe les risques de n’importe quelle chirurgie, dans ce cas celle de la ponction folliculaire, liés principalement à l’anesthésie.

    Comme je l’ai déjà précise, actuellement le don d’ovocytes est un processus sûr dont les risques, bien que réels, sont très faibles. Vous trouverez des informations détaillées dans notre article: Possibles risques pour la donneuse d’ovocytes.

    J’espère avoir répondu à votre question

    Bonne journée

    17/11/2015 à 10:42
    Répondre
  3. Bonjour, je vais me faire une FIV double don dans peu de temps mais je me pose une question à laquelle je ne trouve pas de réponse. Est-ce que mon corps pourrait rejeter l’embryon vu qu’il ne partage rien avec moi ? C’est-à-dire de la même manière que le corps peut rejeter un organe après une greffe… J’espère que vous pourrez m’aider. Merci !

    13/04/2016 à 21:55
    Répondre
  4. Bonjour Sheyenne,

    Contrairement aux greffes d’organes pour lesquelles il est nécessaire que les organes soient compatibles pour ne pas que le corps les rejette, l’utérus ne considère pas l’embryon comme un élément étranger. Rappelez-vous que même lors d’une grossesse naturelle l’embryon est génétiquement différent de celui de la mère puisque qu’il contient 50% du matériel génétique du père. Par conséquent il est possible de réaliser de multiples techniques de procréation médicalement assistée dans lesquelles la mère ne partage pas ses gênes avec l’embryon, comme la FIV avec don d’ovocytes, double don, avec don d’embryons ou la gestation pour autrui.

    Malgré cela, il existe un risque d’altération du système immunologique qui peut provoquer un rejet de l’embryon en raison de l’augmentation anormale de cellules NK. Ce problème provoque une infertilité, aussi pour une grossesse naturelle qu’en ayant recours à la procréation assistée. Il est tout de même possible de minimiser les effets en prenant un traitement approprié.

    En espérant vous avoir répondu,

    Bonne journée.

    14/04/2016 à 9:05
    Répondre
  5. Bonjour je vais recevoir un don d’ovocytes le 28 juillet et je voulais savoir s’il y a des personnes qui peuvent résoudre mes doutes.

    Une question un peu bête peut-être mais le don d’ovocytes comment ça se passe exactement? Est-ce qu’il y a des conséquences sur mon organisme?
    Le don d’ovocytes est devenu mon seul espoir dû à une réserve ovarienne très pauvre. Vous croyez que ça va marcher?

    14/07/2017 à 23:45
    Répondre
    • Bonjour Lorette 98,

      Il est normal de se poser des questions avant une FIV avec don d’ovocytes. Les ovocytes que vous allez recevoir proviennent d’une donneuse anonyme qui a suivi un traitement de stimulation ovarienne puis une ponction folliculaire. En ce qui vous concerne, vous suivez sans doute un traitement hormonal de préparation endométriale. Grâce à ce traitement, l’endomètre (couche utérine) acquiert l’aspect et l’épaisseur adéquats pour favoriser l’implantation des embryons transférés dans l’utérus.

      Les principales complications que peuvent découler de cette démarche sont les symptômes provoqués par le traitement administré pour la stimulation ovarienne tels qu’une douleur dans la zone abdominale ou dans les reins, un gonflement de l’abdomen, une lourdeur, etc. En fait, les mêmes symptômes que lors de la menstruation mais légèrement plus forts dans certains cas.

      Une fois le transfert réalisé, vous devrez attendre 14 jours pour faire un test de grossesse. Je vous conseille la lecture de cet article: Le don de gamètes.

      Bon courage et bonne journée,

      17/07/2017 à 12:53
      Répondre
  6. Bonjour à toutes
    J’ai 43 ans, j’ai 2 filles d’une première union. Une est décédée avec son père lors d’un accident de voiture. Il me reste que Belle-reine 8 ans. Je suis remariée depuis 8 ans et depuis presque 2 ans, nous essayons d’avoir un enfant, sans succès, malgré 4 IA et une FIV. Mon gynécologue nous préconise un don d’ovocytes en Ukraine. Mon mari refuse cette idée, ce que je peux comprendre. Qu’en pensez-vous ? Y a-t-il des témoignages de receveuses, ou de psy qui pourraient nous aider ? Y a-t-il aussi des témoignages concernant le point des vue des enfants ? Merci beaucoup de votre aide.

    11/08/2017 à 13:36
    Répondre
  7. Coucou Rissbelle, toutes mes condoléances pour ton ex-mari décédé avec ton enfant. Je sais à quel point c’est dur car moi également j’ai eu à perdre des proches. J’ai une fille de 2 ans qui est née via un don d’ovocytes dans le pays que t’as mentionné. Je ne comprends pas pourquoi ton homme réfute cet idée. Si ton gygy t’a orienté vers le do c’est sûrement pour des raisons vérifiées. Ce sont des professionnels et ils savent de quoi ils parlent. Si ta réserve ovarienne est basse, je ne voie aucune autre issue. Je te propose d’emmener ton mari chez ta gygy pour qu’elle lui expose les faits. À l’issue de cela il comprendra sûrement. Bon courage à toi!

    06/01/2018 à 18:34
    Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.