Que faire après ces échecs d’ICSI?

  1. Nadjet
    Nadjet

    Stérilité de 7ans
    Mon marie oligospermie, asthénospermie, nécrospermie.
    Moi amh 0,9 et fsh 14.
    3 tentatives de ICSI
    1re tentative: sans embryons, sans transfert (mauvaise réponse au trt)
    2e tentative: transfert 2 embryons frais j3 —-neg
    Tec 1 blastocyste (BL5 CC)——neg
    3eme tentative: transfert 2 blastocystes frais.(BL5AA,BL5BC–neg
    Reste 3 blastocystes vitrifiés.
    Dernièrement j’ai fait une hystéroscopie et tt était normal RAS
    Est-ce qu’il faut faire une IRM ou autres examens s’il vous plaît aidez-moi

    19/05/2017 à 14:07
    Répondre
  2. Bonjour Nadjet,

    La technique de l’ICSI devrait être suffisante pour remédier aux problèmes de votre mari. De plus, vous avez bien obtenu des embryons, parmi lesquels certains sont de bonne qualité, en particulier le blastocyste de votre troisième tentative. Par ailleurs, l’hystéroscopie ne montre aucune anomalie. Il faut donc chercher d’autres causes possibles, comme vous le demandez très justement.

    Avez-vous réalisé un test de réceptivité endométriale ? Il s’agit d’un test qui permet d’évaluer le stade de votre endomètre afin de déterminer son moment de meilleure réceptivité et donc d’optimiser les chances de la nidation en choisissant une date optimale pour le transfert.

    Par ailleurs, il serait bon de vérifier que des facteurs immunitaires ne sont pas en jeu. Vous devez penser que la nidation est équivalente à une greffe : le bébé est un organisme différent du vôtre qui sera connecté à vous pendant 9 mois. Il faudrait vérifier que votre système immunitaire n’utilise pas d’anticorps qui pourraient faire obstacle à l’implantation de l’embryon.

    Il pourrait être intéressant de vérifier également que vous ne souffrez pas d’altération de la coagulation sanguine qui pourrait perturber l’alimentation de l’embryon.

    Enfin, un diagnostic préimplantatoire (DPI) pourrait être réalisé pour déterminer si les 3 blastocystes vitrifiés qui vous restent sont suffisamment sains. En fonction de votre âge et de votre pays, vous aurez droit ou pas à cette technique. En France, elle n’est autorisée que pour des raisons thérapeutiques.

    Si vous voulez en savoir plus sur cette technique, vous pouvez lire notre article : Diagnostic préimplantatoire (DPI).

    J’espère vous avoir donné quelques pistes. Bonne continuation.

    22/05/2017 à 10:35
    Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.