Pesanteur ovaire gauche à J12 post transfert

  1. CaryNette
    CaryNette

    Bonjour,

    Suite transfert d’un embryon 811 le 15/06, je dois effectuer ma pds le 29/06, cependant il s’agit de notre 2ème tentative de FIV et la 1ère s’est soldée par une GEU entraînant l’ablation de ma trompe droite. Ayant beaucoup d’adhérences, une trompe gauche en triste état, il y a un risque que je refasse une autre GEU. J’ai comme une pesanteur du côté gauche depuis 2 jours ainsi que des douleurs de menstruation (supportables), ce n’est pas constant mais revient me « chatouiller » pas mal dans la journée et le soir. Pensez-vous que je devrais consulter en urgence ? ou attendre encore ? Je vis dans l’angoisse de revivre la même chose que l’année dernière.
    Merci pour votre aide.

    27/06/2017 à 9:22
    Répondre
  2. Bonjour CaryNette,

    Je comprends parfaitement vos angoisses et vous avez tout à fait raison de poser la question.

    Si vous n’aviez pas ces antécédents, je vous dirais sans hésiter que le type de gênes que vous décrivez n’est absolument pas préoccupant. Dans votre cas (adhérences, mauvais état de la trompe gauche), je vous suggère d’être très attentive aux signaux envoyés par votre corps.

    Tant que la douleur reste intermittente et supportable, comme une douleur de règles, vous pouvez patienter jusqu’à la prise de sang. En revanche, si la douleur devient vive, constante et localisée, n’hésitez pas à vous rendre aux urgences.

    Par la suite, si votre prise de sang du 29 juin révèle une grossesse, je vous conseille de faire une échographie le plus tôt possible afin de vérifier que la nidation de l’embryon a bien eu lieu dans l’utérus, ce qui permettrait d’écarter au plus tôt le risque d’une possible GEU.

    Bonne continuation.

    27/06/2017 à 13:03
    Répondre
    • Bonjour,

      Merci pour votre réponse, j’ai fait ma pds qui s’est avérée négative et depuis l’arrêt de la progestérone hier mes menstruation sont arrivées. Depuis mon conjoint et moi sommes submergés de chagrin. Heureusement nous avons 2 embryons congelés, et pourront tenter le transfert après l’été. C’est notre FIV n°2 mais c’est la première fois que j’aurais un TEC, je ne sais pas du tout comment cela se passe, est-ce qu’il y a un protocole à suivre (je suppose que oui)? dois-je envisager de transférer les 2 embryons en même temps pour plus de chance de réussite? Tant de questions qui me taraudent et me bouleversent.
      Pensez-vous que lors de ma première tentative ce sont ces fameuses adhérences qui ont permis « d’accroché » l’embryon (certes au mauvais endroit mais nidation quand même)? ou dois-je considérer que la FIV peut réellement fonctionner sur moi et que ce 1er embryon s’est nidé dans ma trompe par manque de chance?
      J’ai entendu qu’en Espagne les FIV avait un taux de réussite plus important qu’en France, je me demande à quoi cela est dû? est-ce que la possibilité de concevoir un enfant en Espagne a plus de chance de réussite car il s’agit d’une histoire d’argent? Savez-vous où je pourrais me renseigner?
      Cordialement

      29/06/2017 à 9:24
      Répondre
  3. Bonjour CaryNette,

    Je suis désolée pour vous et je comprends malheureusement très bien votre déception.

    Effectivement, les adhérences augmentent le risque de grossesse extra-utérine. Cependant, cela ne signifie pas que la grossesse utérine soit systématiquement impossible. Je vous conseille de vous en remettre à l’avis de votre médecin. S’il juge que les adhérences constituent un facteur de risque trop élevé, il pourrait vous orienter vers une intervention chirurgicale mais s’il ne vous a parlé de rien cela veut peut-être simplement dire qu’il estime qu’une grossesse normale est tout à fait possible. Il nous est difficile de vous donner un avis fiable sans connaître votre dossier médical. Faites confiance à votre spécialiste.

    Par ailleurs, vous me posez la question du transfert d’embryons congelés. Le traitement est moins lourd que pour un cycle de FIV entier puisqu’il ne va s’agir que de préparer l’endomètre pour une éventuelle nidation grâce à un traitement hormonal, sans repasser par la stimulation ovarienne et la ponction.

    Quant aux chances de grossesse, cela dépend surtout de la qualité des embryons. Je vous conseille là-encore de vous en remettre à l’avis de votre médecin.

    Personnellement, j’aurais tendance à vous orienter plutôt vers deux transferts d’un embryon unique, mais c’est vrai que cela implique, en cas d’échec, de devoir recommencer le cycle (ce qui est quand même moins éprouvant que le traitement de FIV en entier).

    – Si les embryons sont tous deux de bonne qualité, vous n’augmenterez pas de façon significative les chances de réussite en transférant les deux à la fois. En revanche, vous devrez être préparée à la possibilité d’un grossesse gémellaire avec tout ce qu’elle implique sur le plan psychologique, économique et au niveau du risque médical. Il faut en peser les conséquences, car si les deux embryons s’implantent, le bon déroulement de la grossesse (et donc, au final, la santé de l’enfant) peut s’en ressentir.

    – Si les embryons sont de moins bonne qualité, un double transfert peut statistiquement marquer une différence. Vous devrez donc en discuter avec votre spécialiste pour avoir son avis.

    Les taux de réussite en Espagne sont plus élevés, effectivement. C’est le fruit de nombreuses années d’expérience, d’un niveau d’exigence élevé et d’une législation très ouverte qui a permis que la recherche se développe dans un cadre légal favorable. Le volume de patients nationaux et internationaux y est très élevé, ce qui renforce le renouvellement des technologies dans les cliniques et la formation de professionnels très compétents. Ce n’est donc pas seulement une question d’argent, même s’il est vrai que pour vous, qui venez de France, vous devriez prévoir des frais supplémentaires de logement et de transport.

    Vérifiez si vous pouvez être prise en charge par la Sécurité sociale car vous n’en êtes qu’à votre deuxième tentative de FIV.

    Si vous souhaitez des informations de prix et protocoles pour un traitement en Espagne, je vous invite à remplir notre formulaire: Devis personnalisé de don d’ovocytes et traitements.

    Moi-même ou mes collègues prendront contact avec vous pour cherchez la clinique qui s’adaptera le mieux à vos besoins.

    À bientôt. J’espère vous avoir un peu orientée.

    30/06/2017 à 17:37
    Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.