Le don d’ovocytes peut-il être rémunéré?

  1. avatar
    Mouna

    Bonjour, j’ai cru comprendre qu’on pouvait donner des ovules contre rémunération, c’est vrai ? Combien peut-on gagner ?

    16/05/2017 à 12:46
    Répondre
  2. avatar
    Isabelle Gutton
    Conseillère en fertilité

    Bonjour Mouna,

    La législation française interdit formellement le don d’ovules rémunéré. Aucune somme d’argent ne peut être touchée en échange d’une partie du corps, et ce dans le but d’éviter le commerce du corps humain, totalement contraire aux principes de bioéthique. Le don en France se doit d’être un acte solidaire, volontaire et gratuit.

    Cependant, le don d’ovocytes est une procédure assez lourde qui implique un entretien préalable, un traitement de stimulation hormonale, des déplacements pour les rendez-vous médicaux et le prélèvement des ovocytes… Les frais de la donneuse seront donc remboursés sur présentation de justificatifs et son traitement hormonal est entièrement pris en charge par la Sécurité sociale.

    Pour en savoir plus à ce sujet, je vous renvoie à notre article : Lois de bioéthique sur le don d’ovocytes et de sperme en France.

    Cependant, à l’étranger, les donneuses reçoivent parfois une compensation financière. Par exemple, en Espagne, le don de gamètes est également gratuit, mais la donneuse reçoit une somme d’argent en tant que dédommagement pour le temps consacré au don et les gênes ou risques encourus. Selon le pays, le montant de la compensation peut varier. Par exemple, le montant moyen en Espagne est de 900 euros alors qu’il peut monter à 10 000 dollars et plus aux États-Unis.

    Vous pouvez en lire plus dans notre article: Compensation financière du don d’ovocytes.

    J’espère vous avoir répondu.

    16/05/2017 à 13:12
    Répondre
    • avatar
      Sylvie34

      Oui en effet le don d’ovocytes n’ai pas remunéré en France. C’est formellement interdit par la législation française sur la procréation médicalement assisté. Cependant les donneuses sont rémunérés dans les pays étrangers. C’est pour cela qu’à mon avis les donneuses sont assez rares en France. On constate ensemble que toutes les femmes touchées par l’infertilité vont à l’étranger pour avoir recours au don d’ovocytes. En réalité je suis pour que les donneuses soient payées pour compenser cet acte volontaire et généreux. C’est vrai que certaines en font un business mais on peut juste contrôler ce processus et je pense que tout ira bien. On en souffre aujourd’hui mais ça pourrait changer avec une politique reconsidérée.

      03/12/2017 à 11:24
      Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.