J’ai un ovaire plus petit que l’autre

  1. avatar
    Any

    Bonjour, en fait je viens vous voir parce que ça fait maintenant longtemps que j’essaye d’avoir un enfant, presque deux ans pour être précise, et il y a quelques jour mon gynéco m’a dit que tout était normal, si ce n’est que j’ai un ovaire plus petit que l’autre, mais que tout le reste est parfait. Je ne sais pas quoi en penser… Et pourquoi ne m’a-t-il pas dit de faire passer des examens à mon mari aussi?

    04/02/2016 à 6:33
    Répondre
  2. avatar
    Florence Tabarly
    Conseillère en fertilité

    Bonjour Any,

    De nombreuses femmes ont un ovaire un petit peu plus grand que l’autre, et du moment que la différence n’est pas énorme il n’y a pas lieu de s’inquiéter, surtout si votre médecin n’a pas accorder plus d’importance que ça à cette différence. Si vraiment vous vous inquiétez, retourner voir votre médecin pour qu’il vous rassure.
    Si vous essayer de tomber enceinte depuis plus d’un an, il se peut que vous ayez un problème, il vous recommande de faire faire un spermogramme à votre conjoint pour vérifier que tout est correct. Mais cela fait maintenant longtemps que vous essayez et vous aurez peut-être besoin d’e l’aise de la procréation assistée.

    Bonne journée et bonne chance !

    05/02/2016 à 9:50
    Répondre
  3. avatar
    Nadège p

    J’ai une amie de 49 ans qui bouffre d’ostéoporose et qui vient de passer des tests sanguins, entre autre le FSH Plasma où elle a 60,9 mUI/ml

    En dessous de ce nombre est écrit: ménopause 17,0 à 95,0, elle aurait aimé avoir quelques explication sur ce 60,9 mUI

    Avez-vous une idée à ce sujet? Est-ce que ce taux dénote une ménopause avancée?

    Merci de nous éclairer!
    Bonne soirée à toutes !
    moden

    16/07/2017 à 0:44
    Répondre
    • avatar
      Jessica Escudero
      Conseillère en fertilité

      Bonjour Nadège,

      Un taux bas de l’œstradiol associé à un taux élevé de FSH lui permettra de confirmer le diagnostic de ménopause.

      Ce sera donc cette différence significative entre les taux d’œstrogènes et de progestérone bas et les hormones hypophysaires LH et FSH élevées qui permettra d’affirmer la ménopause.

      Les taux observés dans les prises de sang d’un bilan hormonal chez la femme ménopausée sont de l’ordre de :

      œstradiol : inférieur à 58 picogrammes par litre,
      progestérone : inférieur à 2 microgrammes par litre,
      FSH : de 17 à 95 UI/l,
      LH : supérieur à 30 UI/l.

      Votre amie est donc ménopausée,

      Je vous recommande lire notre article sur: Le bilan hormonal de la femme.

      En espérant vous avoir aidée,

      18/07/2017 à 13:50
      Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.