FIV et possibilité de grossesse ectopique

  1. Jenna P
    Jenna P

    Bonjour, j’aurais une question à vous poser. J’ai eu une grossesse ectopique il y a quelques années (grossesse naturelle) et aujourd’hui, suite aux résultats du spermogramme de mon mari, nous avons décider d’avoir recours à la PMA. Certains médecins m’ont dit que la FIV réduisait les risques de ce genre de grossesse mais d’autres (que j’ai lu sur internet) affirment le contraire. Qui dois-je croire ?

    19/01/2016 à 20:18
    Répondre
  2. Bonjour Jenna,

    Il est vrai qu’en comparant le nombre de grossesses ectopique (ou extra-utérine) chez les femmes soumises à des traitements d’infertilité et celui chez les femmes enceintes de manière naturelle, nous pouvons voir que ce nombre est plus élevé dans le premier cas, c’est pourquoi nous l’associons aux traitements de procréation assistée. Toutefois, il est difficile de savoir s’il existe vraiment un lien entre les deux ou si cela est dû aux pathologies dont sont atteintes la plupart des femmes ayant recours à ce genre de traitements. C’est-à-dire qu’un femme ayant des problèmes de trompes, de l’hydrosalpinx ou des altérations utérines peut avoir recours à la fécondation in vitro et avoir une grossesse ectopique, mais la cause de cette grossesse est-elle la technique en elle-même ou bien la pathologie dont souffre cette femme ?

    Quant à version des autres médecins qui disent que la FIV réduit le risque de grossesse extra-utérine, c’est vrai. Si une femme souffre de manière naturelle d’une grossesse ectopique, par exemple parce que l’ovocyte rencontre des difficultés à descendre dans les trompes, la FIV peut aider à solutionner ce problème puisque l’embryon fécondé est directement déposé dans l’utérus.

    J’espère vous avoir répondu.

    Bonne journée.

    20/01/2016 à 12:19
    Répondre
  3. Bonjour,

    je voudrais connaître les risques des deux techniques de pma insémination artificielle et fiv avant de me lancer dans un parcours médicalisé.

    merci de votre aide

    09/09/2017 à 23:16
    Répondre
    • Bonjour Larisse,

      S’agissant de techniques de PMA, l’insémination artificielle et la FIV sont toujours plus risquées qu’une tentative de grossesse normale.

      Les risques qu’elles peuvent comporter sont: un syndrome d’hyperstimulation ovarienne en raison du traitement administré, une grossesse extra-utérine, une grossesse multiple en raison de la stimulation des ovaires et du nombre augmenté de follicules produits.

      Pour en savoir plus sur ces techniques, je vous recommande lire notre article sur: Quelles sont les différences entre FIV et IA?

      Bon courage,

      18/09/2017 à 17:24
      Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.