Fécondation des ovocytes de donneuse

  1. Mélodie
    Mélodie

    En raison d’un traitement oncologique, je suis dans l’obligation de faire appel à un don d’ovocytes pour pouvoir tomber enceinte. Je suis mariée donc on utiliserait le sperme de mon mari mais je voudrais savoir comment sont féconder les ovocytes dans ce cas ?

    22/12/2015 à 17:44
    Répondre
  2. Bonjour Mélodie,

    Un traitement de don d’ovocytes commence par le prélèvement des ovocytes d’une donneuse qui aura été préalablement sélectionnée pour être compatible avec les critères de la receveuse et après avoir passer une série d’examens. Les ovocytes que vous recevez seront fécondés avec le sperme de votre mari grâce à deux techniques:

    Fécondation in vitro conventionnelle : les ovocytes sont déposés sur des plaques spéciales avec l’échantillon de sperme préalablement préparé et riche en spermatozoïdes de la meilleur mobilité. La fusion ovocytes-spermatozoïdes se fait de manière spontanée et la fécondation est contrôlée quelques heures plus tard. Pour pouvoir utiliser cette technique, l’échantillon de sperme doit avoir une certaine valeur de concentration, de mobilité et de morphologie.

    – ICSI : les spermatozoïdes sont sélectionnés au microscope et sont microinjectés directement dans l’ovocyte. Même si la fusion ovocytes-spermatozoïdes est faite de manière forcée, la fécondation doit quand même être contrôlée. La ICSI est réalisée en cas de facteur masculin et quand l’échantillon de sperme ne remplit pas les critères minimums.

    Bien que la technique utilisée pour une fécondation in vitro avec don d’ovocytes dépend de l’historique de chaque patient, il est courant de réaliser une FIV conventionnelle sur une partie des ovocytes et une ICSI sur l’autre afin d’augmenter les chances de réussite. Une fois les meilleurs embryons sélectionnés sur la base de leur morphologie, on procède au transfert des embryons sur la receveuse.

    J’espère avoir répondu à votre question.

    Bonne journée.

    23/12/2015 à 12:28
    Répondre
    • J’entend toujours parler de la FIV avec don d’ovocytes. Y’a t-il une FIV avec don de sperme? Sinon comment appelerait-on le processus où il y a fécondation in vitro des ovocytes d’une patiente avec les spermatozoïdes d’un donneur. Vous savez il y’a plusieurs femmes qui sont dans cette situation. Et la majorité sont dans cette situation parce que leur conjoint les a quitté à cause de leur situation d’infertilité. Je trouve quand même dommage qu’un homme en arrive là. Je pense qu’en pareille situation un homme devrait même se battre pour que sa femme trouve des solutions. Malheureusement beaucoup ne sont pas assez patients.

      06/12/2017 à 19:10
      Répondre
    • Bonjour jesssica40,

      Oui, associer un don de sperme à une fécondation in vitro est tout à fait possible. On parle alors, comme vous venez de le faire, de FIV avec don de sperme ou FIV avec sperme de donneur.

      Vous trouverez plus d’informations sur les indications pour ce traitement dans l’article suivant: FIV avec sperme de donneur.

      Ce que vous racontez est bien triste, effectivement certains couples ne résistent pas à l’épreuve de l’infertilité, mais d’autres au contraire se renforcent et affrontent ensemble les problèmes. Tout dépend de chacun.

      À bientôt.

      07/12/2017 à 9:08
      Répondre
  3. Alors là c’est super intéressant, j’avoue que moi également j’avais jamais entendu parler de FIV avec don de sperme. Peut être parce que les hommes ont moins de maladies infertiles que nous. Alors ça m’emmène à poser une question. S’il arrive que l’homme et la femme sont tous deux infertiles, quel solution de PMA s’offre à eux pour pouvoir avoir un enfant ? Je sais que ce sont des cas assez rares qu’un couple se retrouve confronté à ce genre de situation. Mais sait-on jamais, au cas où ça arriverait il faut bien une solution à part l’adoption.

    27/12/2017 à 8:55
    Répondre
    • Bonjour Sylvie34,

      Dans le cas où les problèmes de fertilité sont liés aux gamètes des deux membres du couple, il est possible d’avoir recours à un double don de gamètes (sperme et ovocytes). Cette technique est néanmoins interdite en France, il faudra donc se rendre à l’étranger pour en bénéficier.

      Par ailleurs, l’adoption d’embryon est également possible. Il s’agit d’embryons surnuméraires de couples ayant eu recours avec succès à la PMA, qui décident d’en faire don de façon anonyme à un autre couple. Cette technique, elle, est autorisée en France. Vous trouverez plus d’informations dans notre article : Don et accueil d’embryons.

      J’espère vous avoir répondu.

      04/01/2018 à 11:01
      Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.