Don d’ovocytes intra-partenaire

  1. avatar
    lectrices

    Bonjour, je suis en couple avec une autre femme. Nous envisageons d’avoir un enfant, projet que nous pensons concrétiser au cours de l’année prochaine.
    Nous cherchons des informations au sujet du don d’ovocytes intra-partenaire. On nous a expliqué que cela nous permettrait de participer toutes les deux à la conception de l’enfant. Pouvez-vous nous donner plus d’informations sur cette technique. Y a-t-il des délais d’attente? Combien ça coûte? Qui va être la maman du bébé?
    Je vous remercie pour les indications que vous pourriez nous apporter. Et si quelqu’un est passé par là, nous serions ravie de lire comment ça s’est passé pour vous.
    Au revoir.

    18/02/2018 à 11:23
    Répondre
  2. avatar
    Isabelle Gutton
    Conseillère en fertilité

    Bonjour lectrices,

    Le don d’ovocytes intra-partenaire, aussi connu comme la méthode ROPA (réception des ovocytes de la partenaire), est une technique de PMA très intéressante pour les couples de femmes.

    L’une de vous deux va passer par un traitement hormonal de stimulation ovarienne, les ovocytes prélevées vont être fécondés en laboratoire avec du sperme de donneur puis le ou les embryons vont être transférés à l’autre femme.

    Cette technique n’est pas autorisée partout, mais seulement dans quelques pays comme l’Espagne, la Belgique, Chypre, la Grèce, le Portugal, les États-Unis…

    Je vous invite à lire notre article à ce sujet : Qu’est-ce que la méthode ROPA ?

    Il n’y a pas de délais d’attente au-delà du temps nécessaire pour que vous réalisiez un bilan de fertilité et que vous fixiez des dates avec la clinique choisie.

    Les inconvénients principaux sont le prix, considérablement plus élevé que dans le cas d’une insémination artificielle avec don de sperme (IAD). Il faudra compter environ 5000 euros selon la clinique et le pays où vous allez vous rendre alors qu’une IAD va vous coûter entre 1000 et 1500 euros environ.

    Vous pouvez demander un devis personnalisé auprès de cliniques étrangères pratiquant la méthode ROPA en remplissant notre formulaire : Coût des traitements de PMA.

    Mis à part cet inconvénient, il faut aussi prendre en compte que, selon votre pays d’origine, vous ne pourrez pas forcément figurer comme les deux mamans sur l’acte de naissance. Par exemple, en France, on va considérer comme la mère légale la femme qui accouche et la partenaire (celle qui fournit ses ovocytes) va devoir faire une demande d’adoption simple auprès du tribunal de grande instance de son lieu de résidence.

    Pour vous rendre à l’étranger, si le pays ne permet que le don de gamètes anonyme ou dans le cadre du couple, il se peut aussi que vous deviez être mariées et que le PACS ne soit pas suffisant. Vous devrez donc vous renseigner selon le pays choisi et, pourquoi pas, envisager de passer par la mairie cette année !

    J’espère vous avoir répondu.

    19/02/2018 à 10:46
    Répondre
Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.