Conséquences à long terme du don d’ovocytes

  1. avatar
    carole5874

    Bonsoir, j’ai été donneuse d’ovules deux fois. La première fois au printemps 2015 et la deuxième il y a à peine 2 mois. Je n’ai rencontré aucun problème ni effets secondaires, tout s’est hyper bien passé. Je n’ai pas eu de dérèglements après et mes cycles sont toujours ok. Cela dit je m’inquiète un peu par rapport aux effets à long terme parce que je n’ai que 22 ans et même si maintenant je ne pense pas à la maternité ça arrivera à un moment donné et je veux être sûre que don ne va pas affecter ma fertilité future. Existe-t-il des études dans ce sens-là ? Si c’est la cas, que faire ?

    04/07/2016 à 23:18
    Répondre
  2. avatar
    Emna Mzah
    Conseillère en fertilité

    Bonjour carole5874,

    Le don d’ovocytes ne provoque aucun problème de fertilité, ni à court ni à long terme. La stimulation hormonale pour le don d’ovocytes n’affecte en rien votre réserve ovarienne et cela n’interfèrera en aucun cas avec votre fertilité présente ou future. L’ovodonation est une procédure complètement sûre et cela ne changera rien à vos plans de vie !

    Il y a quand même quelques risques qu’il est nécessaire de connaître avant de prendre cette décision généreuse. Lisez notre article: Possibles risques pour la donneuse d’ovocytes.

    05/07/2016 à 8:42
    Répondre
  3. avatar
    fanny

    Moi aussi j’ai donné des ovocytes deux fois déjà, je me demandais si on peut en donner autant de fois qu’on veut.
    Merci.

    05/07/2016 à 9:14
    Répondre
    • avatar
      Emna Mzah
      Conseillère en fertilité

      Bonjour fanny,

      La loi de bioéthique du 6 aout 2004 fixe une limite maximale de 10 enfants conçus avec les gamètes d’une même donneuse ou donneur.

      Cette limite était auparavant fixée à 5 naissances par donneuse ou donneur mais elle a été modifiée dans le but d’encourager les candidats au don de gamètes.

      05/07/2016 à 9:55
      Répondre
  4. avatar
    jessica40

    Bonjour les filles. Moi je pense que c’est une affaire de choix de vie. Après chacun peut faire comme il veut mais sachons que si nos parents ne nous avait pas mis au monde on ne serait pas là. La situation est désormais préoccupante. On a toujours au moins une femme infertile dans notre entourage. J’ignore la cause de ces multiples infertilité de nos jours. Est-ce qu’on consomme, est-ce les médicaments qu’on prend? Je n’en sait rien. Toujours est-il que grâce à la PMA on peut réussir à procréer malgré l’infertilité. Mais comme on dit souvent vaut mieux prévenir que guérir. Il faut conseiller aux femmes d’avoir leur enfants à un âge relativement jeune pour éviter des désagréments plus tard.

    11/04/2018 à 20:45
    Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.