Combien de tentatives de FIV avant de recourir au don d’ovocytes?

  1. Lou
    Lou

    Je voudrais savoir combien de tentative de FIV il faudrait réaliser avant de penser à recourir à un don d’ovocytes? Par exemple, après 2 ou 3 échecs de FIV, on peut faire appel à un don? Merci d’avance.

    16/12/2015 à 19:25
    Répondre
  2. Bonjour Lou,

    Il n’y a pas nombre d’échecs de FIV établit avant de recourir au don d’ovocytes, les résultats de vos examens de fertilité sera le facteur principal qui déterminera le traitement de procréation assistée le plus adapté à votre situation. Il faudra notamment réaliser une analyse hormonale afin de déterminer votre réserve ovarienne et, en fonction des valeurs obtenues, vous serez dirigé vers un traitement ou un autre. Si votre réserve ovarienne est très basse, il sera recommandé de faire appel à un don d’ovocytes, car dans ce cas-là, une FIV n’aurait pas beaucoup de chances de réussite.

    Si tous les examens sont bons et que la réserve ovarienne est bonne mais que vous ne parvenez pas à tomber enceinte avec la FIV, il faudra alors voir si vous n’avez pas de problèmes génétiques, de thrombophilies, immunitaires, etc. Si tout est bon et que vous ne parvenez pas à une grossesse, il faudra alors faire appel à un don d’ovocytes. C’est une décision à prendre en fonction de votre historique et sous les recommandations de votre médecin.

    Pour savoir à qui est destiné le don d’ovules et dans quelles conditions, veuillez consulter notre article: Recevoir un don d’ovocytes.

    J’espère vous avoir aidé.

    Bonne journée.

    17/12/2015 à 11:41
    Répondre
  3. Salut à toi Lou. En complément à la réponse donnée, j’aimerai apporter ma petite expérience. J’ai été victime d’une ménopause précoce à 29ans. Après des examens chez le spécialiste, il c’est avéré que ma reserve ovarienne n’était plus bonne. Ma gygy m’a conseillé de passer directement au do car la fiv ne devais pas résourdre le problème. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait et je suis tombée enceinte dès la premiere tentative. Tu vois donc que c’est pas obligé de passer par la fiv avant d’avoir recours au don. Mais il faut noter qu’en France, la limite de fiv pour une patiente est de 3tentatives. Je pense que c’est pareil pour les iac.

    03/12/2017 à 18:00
    Répondre
    • Bonjour Sylvie34,

      Je souhaite juste apporter une petite rectification à votre réponse à Lou. Actuellement, la Sécurité sociale couvre jusqu’à 4 tentatives de FIV (une tentative est considérée comme telle si elle se termine par un transfert embryonnaire) et 6 inséminations artificielles.

      Le problème de la FIV avec don d’ovocytes sont les délais d’attente.

      Bonne journée

      04/12/2017 à 9:41
      Répondre
    • J’ai une préoccupation justement concernant les différentes FIV. Quand est-ce qu’une patiente peut faire la FIV ICSI et quand est-ce qu’elle peut faire la FIV classique? J’aimerais savoir la différence entre ces 2 techniques de PMA. Et concernant la FIV j’aimerais savoir si une femme peut y avoir recours si elle est célibataire. Je veux dire est-ce que les dons de sperme sont autorisés dans ce cadre? Si oui est-ce que les délais d’attentes sont longs comme pour le don d’ovocytes? Je sais qu’il y’a trop de restrictions en France donc je voudrais me rassurer. J’ai une amie qui a besoin d’aide dans ce sens et tous ça m’embrouille un peu.

      06/12/2017 à 18:54
      Répondre
    • Bonjour jessica40,

      Ces deux techniques sont toutes deux des techniques de fécondation en laboratoire, mais la différence réside dans le mode de fécondation.

      Au cours d’une FIV conventionnelle, les spermatozoïdes sont mis en contact avec l’ovule dans une boîte de Petri et l’un d’entre eux va pénétrer à l’intérieur de l’ovule pour le féconder. En revanche, au cours d’une ICSI, un seul spermatozoïde est sélectionné par le spécialiste puis introduit manuellement à l’intérieur de l’ovule grâce à une micro-injection.

      D’une manière générale, la FIV suffit lorsque l’infertilité provient d’une obstruction des trompes de Fallope ou d’échecs d’inséminations artificielles. L’ICSI sera plutôt indiquée lorsque l’infertilité est liée à un facteur masculin (les spermatozoïdes ne parviennent pas à féconder l’ovule).

      Vous trouverez un article comparant ces deux techniques ici : FIV ou ICSI ?

      Quand à votre deuxième question, actuellement, le don de sperme n’est autorisé en France que pour les couples hétérosexuels avec des problèmes de fertilité. Une femme seule ne peut pas y avoir droit et doit se rendre à l’étranger pour bénéficier d’un don de sperme.

      La question de l’accès à la PMA pour les femmes seules et les couples de femmes devrait être discutée en 2018 à l’Assemblée nationale.

      En attendant, si votre amie cherche une clinique à l’étranger, elle peut remplir notre formulaire : Coût des traitements de PMA et de don d’ovocytes.

      J’espère vous avoir répondu.

      07/12/2017 à 8:56
      Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.