Cas de trisomie après un don d’ovocyte ?

  1. avatar
    VickNath

    Bonjour à toutes,
    Je suis actuellement dans un processus de FIV-DO organisé dans la clinique IVI de Valence qui est excellente au passage. Aujourd’hui je suis très heureuse car je suis enceinte de 16 sa alors que j’ai 45 ans! Tout se passe à merveille. Mais j’ai une grosse question qui me turlupine lol voilà, mon chéri a fait un test ADN spécifique pour trouver la bonne donneuse (coût supplémentaire).
    Et je voulais donc savoir quel était ainsi le risque de problèmes génétiques type Trisomie.
    Pour information j’ai fait le test combiné du 1er trimestre (1/5639) mais ma gynéco m’a dit que le taux de BHCG à 2,41 était un peu élevé donc je flipeeeeeeee! Comment est ce possible qu’il y ait un problème avec un don d’ovocyte?
    Merci pour vos réponses

    28/08/2017 à 9:20
    Répondre
  2. avatar
    Isabelle Gutton
    Conseillère en fertilité

    Bonjour VickNath,

    Tout d’abord, veuillez nous excuser du retard mis à vous répondre. Votre message était passé par erreur dans la liste de messages indésirables et n’a été récupéré que maintenant.

    J’espère donc que tout n’était qu’une fausse alerte et que vous avez eu un beau bébé en bonne santé.

    Pour répondre à votre question, la trisomie 21 n’est pas forcément héréditaire. Dans le cas de la trisomie 21 libre par exemple (la forme la plus fréquente), l’un des gamètes contient un chromosome 21 en plus des 23 chromosomes normalement transmis au moment de la fécondation. Il s’agit d’un problème mécanique de la division cellulaire et non d’un problème de transmission génétique. Le principal facteur de trisomie 21 est un âge maternel avancé, c’est pour cela que la malformation reste très rare en cas de don d’ovocytes car les donneuses sont des femmes jeunes, fertiles et en bonne santé. Cependant, cela n’est pas complètement impossible.

    Le test ADN fait par votre conjoint est un test de compatibilité génétique qui permet d’éviter la transmission de maladies récessives héréditaires. Il faut savoir que nous sommes tous porteurs de maladies héréditaires, même si nous n’en souffrons pas (porteurs asymptomatiques). Le test permet d’éviter que les deux personnes qui apportent les gamètes soient porteuses des mêmes mutations génétiques, afin de diminuer les risques d’avoir un enfant porteur symptomatique.

    J’espère vous avoir répondu.

    19/02/2018 à 12:34
    Répondre
Les cookies nous permettent de vous offrir des publicités personnalisées et de recueillir des données statistiques. Si vous continuez à naviguer, nous considérons que vous acceptez notre politique de cookies.