Baby blues

  1. Geneviève
    Geneviève

    Bonjour, je vous écris parce que je suis très inquiète pour ma fille qui vient tout juste d’avoir son premier enfant (moi, je suis aux anges, ma première petite fille!). Elle est mère célibataire parce que le père de son enfant l’a lâchement abandonnée quand il a appris qu’elle était enceinte. Elle a très mal vécu sa grossesse et je pensait que ça irait mieux une fois que le bébé serait là mais ce n’est pas le cas. Je pense qu’elle fait un baby blues… Que pouvez-vous m’en dire ?

    18/02/2016 à 8:36
    Répondre
  2. Bonjour Geneviève,

    Selon les statistiques, 1 femme sur 7 souffrirait de dépression post-partum (DPP). Pour votre fille, la situation est encore plus difficile en raison du fait qu’elle est mère célibataire et que le père de l’enfant est parti. En général, les femmes souffrant de dépression post-partum ne savent pas qu’elle en souffrent, c’est leur entourage qui s’en rend compte. Mais bien qu’il s’agissent d’un moment de bonheur, ressentir de la tristesse lors des premiers jours ou des premières semaines après l’accouchement ne veut pas forcément dire que l’on fait une dépression. En d’autres termes, passer par un certain degré de vulnérabilité émotionnelle après l’accouchement est normal, notamment parce qu’avoir un enfant suppose un grand changement dans la vie d’une femme.

    Les signes de la dépression post-partum sont les suivants:

    – Difficulté à se concentrer
    – Hypersensibilité et/ou irritabilité
    – Anxiété ou inquiétude à chaque instant
    – Pleurs
    – Colère ou tout autre sentiment négatif comme tristesse, vulnérabilité, désespoir voir culpabilité
    – Perte d’intérêt pour les activités appréciées habituellement
    – Trouble du sommeil
    – Épuisement
    – Fatigue
    – Changement d’habitudes alimentaires
    – Maux de dos, maux d’estomac, maux de tête, etc.

    De plus, les femmes souffrant de DPP pensent généralement ne pas être de bonnes mères pour leur enfant et pourraient donc lui faire du mal ou ne pas s’occuper de lui correctement.

    Si votre fille présente plusieurs des symptômes mentionnés ci-dessus, ou si vous pensez qu’elle pourrait faire du mal à son enfant ou à elle-même, ou si vous ne la pensez pas apte à s’occuper de son enfant, je vous conseille d’aller consulter un spécialiste.

    En espérant que tout ira bien, bonne journée.

    19/02/2016 à 12:14
    Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.