Anonymat du couple donneur d’embryons

  1. Premtalika
    Premtalika

    Bonjour,

    Y-a-t-il des pays qui ne pratiquent pas l’anonymat de la famille donneuse d’embryons à l’adoption ? Ou qui peuvent laisser une lettre à l’attention des futurs embryons à naître ?

    27/03/2016 à 16:05
    Répondre
  2. Bonjour Premtalika,

    Oui, cela est possible aux États-Unis bien que le type d’adoption d’embryons le plus fréquent reste le don d’embryons anonyme. Je dis qu’il s’agit du type le plus fréquent parce que cela permet aux donneurs d’aider d’autres personnes à avoir des enfants tout en préservant leur identité.

    Il s’agit également du type de don le plus économique pour les receveurs. Étant donné que c’est un don anonyme, c’est la clinique qui se charge d’attribuer les embryons d’un couple à un autre couple, comme pour tout autre type de dons (ovocytes ou sperme).

    Mais, comme je le disais plus haut, aux États-Unis il existe également le don d’embryons « ouvert » (en anglais, « open embryo donation »), où l’identité de couple qui donne ses embryons restants est révélée.

    Selon certaines études, il est estimé que la moitié des couples donneurs optent pour le don non anonyme, car ainsi ils peuvent choisir qui recevra leurs embryons. Cela ressemble un peu à ce qui se passe lors d’une adoption d’enfant traditionnelle.

    Il est important de souligner qu’un don « ouvert » peut aller des simples questions directement au couple receveur jusqu’à connaître personnellement le couple. Il est aussi possible que les donneurs et les receveurs créent un lien d’amitié et que les donneurs puissent rencontrer le futur bébé.

    Bien entendu, les donneurs ont le droit d’écrire une lettre ou de laisser un message à l’enfant né à partir de leurs gamètes. Cela est également le cas pour un don d’ovocytes ou de sperme, c’est ce que l’on appelle un « goodwill message », c’est-à-dire un « message de bonne volonté ».

    En espérant vous avoir répondu,

    Bonne journée.

    01/04/2016 à 10:54
    Répondre
  3. Le don de gamètes doit-il être anonyme? Quelle est la raison de l’anonymat en France?

    14/07/2017 à 20:21
    Répondre
  4. Bonjour Ksenia,

    Le don de gamètes reste un acte anonyme et gratuit en France. Les donneurs de gamètes restent inconnus. Une situation qui semble satisfaire la majorité : près de huit Français sur dix se disent très attachés à l’anonymat entourant le don de sperme ou d’ovocytes.

    Cela protège l’identité du donneur ou de la donneuse et évite qu’il existe une filiation de quel type que ce soit entre eux.

    La loi de bioéthique, qui encadre le don de gamètes, interdit aussi le don direct, c’est-à-dire entre deux individus qui se connaissent. Vous n’avez pas la possibilité d’utiliser les gamètes d’un membre de votre famille.

    La législation n’autorise pas, non plus, la rémunération du don de gamètes.

    Dans d’autres pays en revanche, l’anonymat du donneur n’est pas obligatoire. Vous pourrez trouver des informations ici: Le don de gamètes en France.

    17/07/2017 à 13:33
    Répondre
  5. Bonjour Premtalika et bon dimanche à toi, à mon avis je pense que ce n’est possible, le don doit être anonyme, la loi est assez rigide là dessus, et ça me parait normal tout de même, Cela protège l’identité du donneur ou de la donneuse , et évite qu’il existe une filiation de quel type que ce soit entre eux. J’ai eu un don d’ovocytes en Ukraine et on m’a tout de même fait voir par vidéo, les différentes donneuses de leur base de donneuses, on sélectionne celle qui a des traits de caractères les plus proches du sien, afin que l’enfant vous ressemble le mieux et ait si possible vos traits de caractères! tu peux tout de même te renndre de ce côté, c’est légèrement plus souple qu’en France

    29/10/2017 à 11:37
    Répondre
Autres sujets en lien avec le forum
Réponses
Dernier
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.