Adénome hypophysaire + thyroïde + stimulation ovarienne

  1. avatar
    hirsute

    Bonjour
    J’ai bientôt 35 ans. Cela fait 3.5 ans que nous essayons d’avoir un enfant sans succès.

    Je suis sous dostinex depuis 3 ans et sous lévothyrox 32.5µg / jour depuis 2 ans bientôt.
    Je suis sous clomid et physiogyne depuis aout 2017 (mais je ne prends pas le traitement lorsque mon mari est en déplacement aux bonnes dates…). J’ai pas de problèmes aux trompes.
    Mon gynécologue m’a dit de prendre le clomid au 4ème jour à partir du 1er jour des règles. J’ai respecté cela le 1er mois mais j’ai depuis 3 ans des cycles de 12/14 jours avec des vrais règles le 8 et 9ème jour.
    Il m’a donc conseillé de prendre clomid au 4ème jour après le 1er jour des mes « vrais règles ». J’ai l’impression que mon corps et le traitement font chacun leur boulot dans leur coin.
    Par cela, je veux dire que je prends le traitement comme il m’a dit, j’ai une ovulation sous clomid mais 28 jours après mon 1er jours de règle réel mon cycle revient. Donc le cycle sous clomid ça équivaut à J19/20 à peu près.
    Dois-je d’après vous changer cela?

    Le gynécologue me dit aussi que si ça ne fonctionne pas au bout de 4 essais on va passer au FIV. Là je m’inquiète car :
    – j’ai déjà eu un nodule au sein que je me suis fait retiré en 2013, Depuis j’ai de nombreux kystes
    – j’ai l’adénome hypo,
    – j’ai de nombreux nodules sur la thyroïde (pour le moment bénin)
    – j’ai aussi eu un polype dans intestin.

    – Est-ce que la FIV peut faire évoluer ces nodules/adénomes en tumeur maligne?
    – Est-ce que ça vaut le coup de s’acharner à prendre des traitements lorsque l’on a un adénome hypophysaire?

    Merci pour votre retour sur ces questions.

    15/01/2018 à 14:49
    Répondre
  2. avatar
    Isabelle Gutton
    Conseillère en fertilité

    Bonjour hirsute,

    Je partage l’avis de votre gynécologue. C’est la personne qui vous suit et connaît vos antécédents médicaux, et donc la personne la plus à même de vous conseiller correctement. Étant donné votre longue période d’essai bébé, infructueuse malgré la prise de Clomid, la FIV semble la solution la plus indiquée. Je suppose, puisque vous n’en parlez pas, qu’il n’y a pas de diagnostic d’infertilité du côté de votre mari ?

    Vous avez cependant raison de vous préoccuper d’un possible effet de la stimulation hormonale (principalement à base d’œstrogènes) sur les nodules de la thyroïde et l’adénome hypophysaire.

    Je vous avoue que votre situation médicale dépasse mes compétences. Je vous conseille donc de consulter un endocrinologue, spécialiste des maladies liées aux hormones, afin de vérifier si le traitement de fertilité que vous propose votre gynécologue est compatible avec votre situation médicale. Vous pourrez alors évaluer si un traitement de PMA est possible sans risques.

    Au revoir.

    17/01/2018 à 18:08
    Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.