À quel moment recourir au don d’ovocytes?

  1. Julie75
    Julie75

    Bonjour à tous, je m’appelle Julie et j’essaye depuis plusieurs années d’avoir des enfants grâce à la PMA mais rien n’y fait. J’ai déjà subi 4 inséminations artificielles et 2 FIV avec mes propres ovocytes pour lesquelles on m’a fait cinq transferts, qui n’ont pas fonctionné comme vous vous en doutez. Pensez-vous qu’il est temps de faire appel à un don d’ovocytes? Même si je ne sais pas si je serais prête à surmonter le fait que mes enfants n’auront pas ma charge génétique…

    04/02/2016 à 12:19
    Répondre
  2. Bonjour Julie,

    Il n’y a pas de nombre de tentatives établi à partir duquel il faudrait faire appel au don d’ovocytes. Cela dépend de la situation de chaque couple, de la cause de l’infertilité, des préférences de chaque patients, etc.

    Chaque personne ou chaque couple doit décider quand il pense que le moment est venu de commencer un traitement de FIV avec don d’ovocytes, mais toujours en suivant les conseils des médecins et des spécialistes que s’occupent de leur cas.

    Dans votre cas, après 4 inséminations artificielle et 5 transferts embryonnaires, il serait peut-être judicieux d’envisager le don d’ovocytes. Il est important de bien assumer ce traitement et de surmonter le fait que vos enfants n’auront pas votre charge génétique avant d’essayer de tomber enceinte grâce aux ovocytes d’une donneuse anonyme.

    Pour prendre une décision en connaissance de cause, je vous conseille d’y méditer à tête reposée et de lire notre guide: Recevoir un don d’ovocytes.

    En espérant de tout cœur que la prochaine tentative sera la bonne, je vous souhaite de passer une bonne journée.

    05/02/2016 à 9:14
    Répondre
    • Salut Julie. Je ne vous comprend pas vous dites que la seule chance pour vous d’avoir un enfant c’est le don d’ovocytes et maintenant vous dites que vous n’êtes pas prête à assumer le fait que votre enfant n’aura pas vos gènes. Je ne vois pas en quoi c’est important. Vous aimerez cet enfant à partir du moment où il sera encore un foetus. Avec l’avancée de la grossesse vous aurez déjà des projets pour lui. Quand vous allez le mettre au monde vous n’allez même plus vous rappeler qu’il est issus d’un DO. C’est ce que moi j’ai ressenti avec ma fillette également issue du DO. Pour moi cette histoire de gène n’est pas si importante.

      06/12/2017 à 22:56
      Répondre
  3. Ceci m’emmène à poser une question fondamentale. Y’a t’il un nombre limite de fiv autorisé à une patiente? Si oui, combien? Je ne comprend pas pourquoi après multiples échecs un médecin insiste avec la fiv chez une patiente alors que ça ne fonctionne pas. Pourquoi ils n’arrivent pas à détecter de prime abords qu’un don d’ovocytes est requis. Tout ça me traccasse énormément car c’est une perte en temps mais surtout en argent. C’est pour cela que plusieurs patientes aimeraient passer directement au don d’ovocytes pour éviter les échecs en fiv. Ça semble plus efficace.

    02/01/2018 à 9:53
    Répondre
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.