Par Andrea Rodrigo (embryologiste).
Dernière actualisation: 15/02/2016

La fécondation in vitro (FIV) est une technique de procréation médicalement assistée qui consiste à obtenir les gamètes féminins et masculins (ovocytes et spermatozoïdes) et à les fusionner en laboratoire afin d’obtenir des embryons viables.

Une fois obtenus, les embryons ayant la meilleure qualité seront transférés dans l’utérus de la future mère en attendant qu’ils s’implantent et donnent lieu à la grossesse.

L’idéal serait qu’aussi bien les ovocytes que les spermatozoïdes proviennent des futurs parents. Cependant, cela n’est pas toujours possible et c’est pour cette raison qu’un recours au don de gamètes est nécessaire, ce qui pourrait donner les situations suivantes:

  • Ovocytes de la patiente et sperme de donneur
  • Ovocytes de donneuse et sperme du patient
  • Ovocytes et sperme de donneurs : double don

Caractéristiques du don de gamètes

Tout comme le don d’ovocytes et de sperme, le double don est autorisé en Esapgne à partir du moment où les conditions fixées par la Loi sur les Techniques de Procréation Humaine Assistée (LTRHA) sont respectées :

  • Le don doit être anonyme et altruiste.
  • Les donneurs doivent être en bonne santé et avoir plus de 18 et moins de 35 pour les femmes.
  • Les donneurs doivent passer une série d’examens médicaux et psychologiques.
  • La clinique qui se charge d’attribuer les donneurs aux receveurs à partir de leurs caractéristiques physiques et immunologiques.
  • Les donneurs recevront une compensation financière fixée par le Ministère de la Santé, des Services Sociaux et de l’Égalité espagnol.

Quand le double don est-il nécessaire ?

Le double don est nécessaire lorsque les deux membres du couple ont des problèmes de gamètes et lorsque les femmes célibataires et les couples lesbiens ne peuvent utiliser leurs propres ovocytes.

Les problèmes de sperme (mauvaise qualité et/ou faible quantité) ajoutés aux altérations de l’ovulation (âge maternel avancé, endométriose, réserve ovarienne basse…) sont les principales raisons du recours au double don pour tomber enceinte.

Même sans troubles de la fertilité, la présence d’anomalies génétiques dans les gamètes peut également pousser de nombreux couples à recourir au don, simplement pour éviter la transmission de ces anomalies à la descendance.

Enfin, le double don est aussi recommandé aux couples ayant connu plusieurs échecs de précédents traitements de FIV en raison d’échecs d’implantation ou de fausses couches à répétition sans cause apparente.

La FIV avec don d’ovocytes est le traitement qui génère le plus de déceptions et de doutes. La transparence est l'un de nos critères rigoureux lors de la recommandation de cliniques. Vous pouvez utiliser "Le Calculateur" pour filtrer les cliniques qui répondent à nos critères de sélection et obtenir également un rapport avec tous les détails pour résoudre vos doutes et éviter les mauvaises surprises.

Taux de réussite de la FIV avec don d’ovocytes et de sperme

Aussi bien les donneurs de sperme que les donneuses d’ovocytes sont des personnes jeunes et en bonne santé, sans anomalies génétiques ni antécédents de maladies graves, qui se sont soumis à de nombreux examens médicaux. C’est pourquoi le taux de réussite d’un traitement de fécondation in vitro avec don de gamètes est plus élevé que celui des traitements de procréation médicalement assistée dans lesquels sont utilisés les propres gamètes des patients.

Malgré le fait que le taux de réussite soit plus élevé en ayant recours au don d’ovocytes et/ou de spermatozoïdes, tout le monde n’est pas prêt à renoncer à sa génétique pour concevoir un enfant.

De nombreux couples ont du mal à assumer le fait que leur futur bébé ne partagera pas leur charge génétique, c’est pourquoi ils ont besoin d’un soutien psychologique afin d’assumer et de faire face à ce traitement de procréation.

En partageant cet article, vous nous aidez

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Andrea Rodrigo
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale. Plus d'informations
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.

Un commentaire

    1. Maud

      Quelle est la différence entre un double don de gamètes et un don d’embryons ? Je vis en Espagne et comme mon conjoint est stérile comme moi on réfléchit aux différentes possibilités. On a vu qu’ici le double don est autorisé, contrairement à en France, donc on voudrait savoir s’il y a plus de chances de tomber enceinte avec une FIV double don ou avec un accueil d’embryons.