Par Zaira Salvador (embryologiste), Dr. Jon Ander Agirregoikoa (gynécologue), Patricia Recuerda Tomás (embryologiste) et Dr. Emilio Gómez Sánchez (embryologiste sénior).
Dernière actualisation: 01/10/2018

La fertilité masculine est la capacité reproductrice de l’homme à féconder une femme et pouvoir avoir un enfant. Par conséquent, pour que l’homme soit capable de procréer, il est nécessaire que son système reproducteur fonctionne correctement.

Voici les deux conditions pour qu’un homme soit considéré comme fertile:

  • Les testicules doivent produire des spermatozoïdes en quantité et qualité suffisantes pour féconder l’ovule d’une femme.
  • L’éjaculation du sperme dans le vagin de la femme lors de rapports sexuels complets.

Tout système reproducteur est regulé par les hormones masculines qui commencent à remplir leur fonction à partir de la puberté.

Système reproducteur masculin

L’appareil reproducteur de l’homme est composé par les organes internes et externes selon leur localisation. Nous vous expliquons en détail les deux types d’organes:

Organes externes

Les organes externes se situent comme leur nom l’indique à l’extérieur su corps et sont les organes reproducteurs visibles.

Testicules
en forme d’oeufs, ils se trouvent à l’intérieur d’une poche membraneuse appelée scrotum. Leur fonction principale est la production de spermatozoïdes (spermatogenèse) à l’intérieur des tubes séminifères, ainsi que la production de l’hormone testostérone.
Pénis ou verge
il s’agit de l’organe copulateur de l’homme dont sa fonction reproductrice est de déposer le sperme à l’intérieur du vagin de la femme pendant le rapport sexuel. Il est formé par le corps caverneux, qui provoque l’érection en se remplissant de sang, et le corps spongieux formé par le gland sur la partie inférieure.

Les testicules sont situés à l’extérieur en raison de la température dont ils ont besoin pour produire le sperme. La température doit être inférieure à la température du corps.

Des troubles de l’anatomie de l’appareil reproducteur masculin peuvent entraîner l’infertilité, comme dans le cas de la chryptorchidie.

Organes internes

Les organes génitaux de l’appareil reproducteur interne se trouvent principalement dans le bassin. Elles ont pour fonction de sécréter et de transporter les composants qui forment le sperme.

Épididyme
il s’agit d’un tube formé par l’accumulation de tous les tubes séminifères, situé à l’intérieur de chaque testicule. Les spermatozoïdes y sont stockés et il les maintient dans une ambiance adéquate pour leur maturation.
Conduits déférents
Il s’agit du canal qui transporte les spermatozoïdes de l’épididyme jusqu’aux conduits éjaculatoires.
Vésicules séminales
ce sont les glandes chargées de sécréter la majeure partie du sperme. De plus, elles apportent des nutriments et de l’énergie aux spermatozoïdes qui parcourent le conduit.
Prostate
organe type glandulaire qui sécrète également du liquide séminal pour protéger les spermatozoïdes. Sous la prostate, on trouve des glandes bulbo-urétrales ou glandes de Cowper, qui sécrètent un liquide lubrifiant.
Urètre
il s’agit d’un conduit par lequel le sperme est expulsé pendant l’éjaculation qui traverse le pénis. De plus, il sert également à expulser l’urine accumulée dans la vessie lors de la miction.

Contrairement à la femme, l’urètre de l’homme fait partie de l’appareil excrétoire et de l’appareil reproducteur, car il peut expulser l’urine et le sperme par le pénis.

La procréation médicalement assistée, comme tout traitement médical, exige que vous fassiez confiance au professionnalisme des médecins et de la clinique que vous avez choisis. Évidemment, tous ne sont pas identiques. Le Rapport sur la fertilité va sélectionner pour vous les cliniques les plus proches de vous et répondant à nos critères de qualité rigoureux. De plus, le système effectuera une comparaison des prix et des conditions proposées par les différentes cliniques afin de faciliter votre prise de décision.

Développement sexuel

Dès la naissance, les garçons possèdent un appareil reproducteur différent de celui de la femme. Cependant, ils ne seront pas encore fonctionnels jusqu’à la puberté.

Lorsque l’homme arrive à l’âge de 11-12 ans, son système endocrinien commence à sécréter les hormones sexuelles masculines (androgènes) et la maturité sexuelle commence. La production de spermatozoïdes commence dans les testicules et engendrent les caractères sexuels masculins:

  • Augmentation de la taille et de la musculature
  • Apparition d’un duvet plus dense et long
  • Apparition de pilosité faciale au niveau de la barbe
  • Voix plus grave
  • Peau plus grasse
  • Thorax et épaules plus larges
  • Début de l’éjaculation

À partir de la puberté, l’homme est fertile. Il devient un adolescent et acquiert la capacité à procréer pour avoir une descendance.

Le parcours du spermatozoïde

La spermatogenèse est l’une des étapes fondamentales de la fertilité masculine et a lieu dans les tubes séminifères, des structures à l’intérieur des testicules.

La formation des spermatozoïdes est un processus complexe. Il consiste en différentes division des cellules souches du testicule appelées spermatogonies. Le processus complet dure entre 64 et 72 jours.

Une fois les spermatozoïdes produits, ils sont entreposés dans l’épididyme, où ils acquièrent la mobilité nécessaire.

Par la suite, ils sont transportés par les conduits déférents et sont mélangés avec le liquide séminal qui provient des glandes sécrétoires (vésicules séminales, prostate et bulbo-urétrale). Enfin, le sperme arrive dans l’urètre et est expulsé lors de l’éjaculation.

Lorsque le sperme se trouve dans le vagin après les rapports, les spermatozoïdes commencent leur parcours dans le conduit reproducteur féminin grâce à leur mobilité. Ceux qui sont capables d’arriver jusqu’à l’ovule dans la trompe de Fallope pourront le féconder et former un embryon.

Les troubles des organes du système reproducteur qui empêchent la production ou le transport des spermatozoïdes, tout comme les troubles hormonaux, peuvent provoquer la stérilité masculine.

Vos questions fréquentes

Combien de spermatozoïdes sont-ils nécessaires pour qu’un homme soit fertile ?

Par Patricia Recuerda Tomás (embryologiste).

Selon les limites de référence pour l’analyse des échantillons séminaux établies par l’OMS, un échantillon de sperme est considéré comme normal lorsqu’il présente un minimum de 15 millions de spermatozoïdes par millilitre et de 39 millions de spermatozoïdes dans l’éjaculat.

Il faut souligner que, bien qu’il s’agisse de valeurs de référence pour pouvoir classer un échantillon de sperme comme normal, cela ne signifie pas que les hommes dont les échantillons de sperme sont inférieurs à ces valeurs sont stériles.

Combien de temps mettent les spermatozoïdes à être éjaculés une fois produits ?

Par Dr. Emilio Gómez Sánchez (embryologiste sénior).

La spermatogenèse est le processus de formation de cellules sexuelles mâles, depuis les cellules les plus immatures, les spermatogonies jusqu’aux spermatozoïdes plus matures. Tout ce processus complexe se déroule à l’intérieur des tubes séminifères dans le testicule et dure entre 64 et 72 jours.

Une fois que les spermatozoïdes ont été produits, ils quittent le testicule pour se déplacer vers l’épididyme, où ils acquerront la mobilité nécessaire dans un processus qui dure environ 10 jours. Ici, ils seront stockés jusqu’au moment de l’éjaculation, lors de laquelle ils seront transportés à travers le canal déférent, pour se mélanger au liquide séminal provenant des glandes sécrétrices formant le sperme, pour finalement être expulsés par l’urètre.

Qu’est-ce que les voies spermatiques ou éjaculatoires ?

Par Dr. Jon Ander Agirregoikoa (gynécologue).

Les voies spermatiques sont constituées par l’épididyme, les canaux déférents, les conduits éjaculatoires et l’urètre de l’homme. Elles constituent un ensemble de canaux dont la fonction est de libérer le sperme lors de l’éjaculation.

Quelles maladies affectent le système reproducteur masculin ?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Toute maladie qui affecte la production de spermatozoïdes ou la capacité à les expulser lors de l’éjaculation. Il existe trois niveaux différents:

Prétesticulaire
troubles hormonaux dus à la consommation de médicaments, à une mauvaise hygiène de vie, au diabète, etc.
Testiculaire
varicocèle, hydrocèle, cryptorchidie, orchite.
Post-testiculaire
obstruction des voies séminales en raison d’une inflammation, éjaculation rétrograde, etc.

Il est également possible qu’il existe une maladie génétique qui provoque une infertilité comme par exemple, le syndrome de Klinefelter, les microdélections du chromosome Y, etc.

Comment évaluer la fertilité de l’homme ?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

Pour savoir si un homme est capable de pouvoir féconder une femme naturellement, il est d’abord nécessaire de réaliser un spermogramme pour vérifier les paramètres séminaux. En fonction des résultats, l’urologue peut décider de pratiquer une analyse hormonale et une exploration physique pour obtenir des informations complémentaires.

Les hommes sont-ils fertiles à partir de 45 ans ?

Par Zaira Salvador (embryologiste).

La fertilité de l’homme est réduite avec l’âge, surtout après 40 ans. Cependant, cette baisse n’est pas aussi frappante que chez la femme. Le volume séminal est perdu petit à petit, ainsi que la concentration en spermatozoïdes, etc.

Il est également possible de rencontrer des troubles génétiques de l’ADN des spermatozoïdes. Malgré cela, certains hommes continuent d’être fertiles et ont des enfants après 50 ou 60 ans.

La rédaction vous recommande

Les hormones masculines sont très importantes pour le fonctionnement correct du système reproducteur. Si vous êtes intéressé par le rôle de chaque hormone sexuelle, suivez le lien: En quoi consiste le bilan hormonal masculin?

Si vous souhaitez plus d’information sur les causes éventuelles qui empêchent le fonctionnement correct du système reproducteur chez l’homme, vous trouverez plus d’informations ici: La stérilité masculine.

En partageant cet article, vous nous aidez

Notre équipe réalise un effort éditorial important, en partageant cet article, vous nous aidez et nous motivez à continuer notre travail.

Auteurs et collaborateurs

 Zaira Salvador
Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) et embryologiste spécialiste en Médecine Reproductive, Master en Biotechnologie de la Procréation Assistée par l'Universidad de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Plus d'informations
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV
Dr. Jon Ander  Agirregoikoa
Diplôme en médecine de l'Université du Pays Basque, avec spécialisation en obstétrique et gynécologie. Il a plusieurs années d'expérience dans le domaine de la procréation assistée et est co-directeur et cofondateur des cliniques ART. Il combine également son activité médicale avec l'enseignement à l'Université du Pays basque. Plus d'informations
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 014809788
 Patricia Recuerda Tomás
Diplômé en Biologie de l'Université d'Alcalá de Henares. Elle est titulaire d'une maîtrise en laboratoire théorique et procédures du laboratoire de reproduction assistée de l'Université de Valence. Elle possède une vaste expérience dans plusieurs laboratoires de procréation médicalement assistée. Plus d'informations
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 19882M
Dr. Emilio  Gómez Sánchez
Embryologiste Sénior
Diplôme de biologie de l'Université de Séville. Il est titulaire d'un doctorat en biologie de l'Université de Valence. Il possède une vaste expérience en tant qu’embryologiste spécialisé en médecine de la reproduction et est actuellement directeur du laboratoire de FIV à Tahe Fertility. Plus d'informations
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 14075-MU
Suivez-nous sur les réseaux sociaux

Toutes les nouveautés sur la procréation médicalement assistée sur nos réseaux.

2 commentaires

  1. Top commentaires
    Claude

    Bonjour, on m’a dit que je pouvais être stérile à cause d’une obstruction de mon appareil reproducteur. J’aimerais en savoir plus sur le sujet et si je pourrais avoir des enfants. Ma femme et moi sommes très inquiets. merci

    • Jessica Escudero

      Bonjour Claude,

      L’azoospermie obstructive est la moins grave car il existe une production de spermatozoïdes. Le problème existe réellement lorsque l’homme ne peut pas éjaculer car il y a une obstruction au niveau des voies éjaculatoires, comme une infection, une inflammation, une éjaculation rétrograde, etc. Le traitement est la chirurgie par biopsie testiculaire pour obtenir les spermatozoïdes et pouvoir féconder les ovules de votre femme par fécondation in vitro.

      J’espère vous avoir aidé,

      bon courage,