Y a-t-il un risque de transmission de maladies entre le bébé et la donneuse ?

Par Zaira Salvador .
Dernière actualisation: 27/08/2018

Étant donné que la donneuse a passé de nombreux examens médicaux, la peur de la transmission de maladie héréditaire au bébé est quasi nulle. Il n’est pas non plus nécessaire de se soumettre à une amniosynthèse pour détecter d’éventuelles malformations, car il s’agit d’un examen invasif qui peut supposer un risque dans le développement du bébé. Afin que la mère soit tranquille, on peut opter pour des techniques non-invasives comme le « triple screening ».

La rédaction vous recommande: Grossesse par don d’ovocytes: quand prendre la décision?.

Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) et embryologiste spécialiste en Médecine Reproductive, Master en Biotechnologie de la Procréation Assistée par l'Universidad de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI).
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV
Embryologiste. Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) et embryologiste spécialiste en Médecine Reproductive, Master en Biotechnologie de la Procréation Assistée par l'Universidad de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.