Y a-t-il des risques en ayant recours à la PMA ?

Par Sara Salgado.
Dernière actualisation: 27/08/2018

Le risque de grossesse multiple est plus important, particulièrement si après une fécondation in vitro, on transfère deux embryons ou plus. Il peut aussi arriver que lors d’une insémination artificielle, plus de deux ovocytes arrivent à maturité.

Il n’existe aucune étude qui démontre que l’usage des techniques de procréation assistée augmente les probabilités de malformation foetale, naissance d’enfant présentant des maladies comme l’autisme ou autres. Il n’existe apparemment aucune différence avec une grossesse naturelle.

La rédaction vous recommande: Procréation médicalement assistée (PMA): définition et techniques.

 Sara Salgado
Sara Salgado
Embryologiste
Diplômée en Biochimie et Biologie Moléculaire de l'Universidad del País Vasco (UPV/EHU), avec un Master en Procréation Médicalement Assistée de l'Universidad Complutense de Madrid (UCM). Titre d'expert universitaire en Techniques de Diagnostic Génétique de l'Universidad de Valencia (UV).
Embryologiste. Diplômée en Biochimie et Biologie Moléculaire de l'Universidad del País Vasco (UPV/EHU), avec un Master en Procréation Médicalement Assistée de l'Universidad Complutense de Madrid (UCM). Titre d'expert universitaire en Techniques de Diagnostic Génétique de l'Universidad de Valencia (UV).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.