Quel est le rapport entre l’épigénétique et le don d’ovules ?

Par Sara Salgado .
Dernière actualisation: 19/12/2016

L’épigénétique étudie les facteurs qui interagissent avec les gènes et qui interviennent donc dans le développement d’un organisme. Elle concerne l’ensemble des réactions chimiques et des processus qui modifient l’activité de l’ADN, mais sans changer sa séquence.

Dans le cas d’un ovule donné, la receveuse peut moduler l’expression des gènes hérités pourvu que la séquence ADN de l’embryon ne soit pas modifiée. Par exemple, l’enfant aura les cheveux frisés par héritage génétique, mais la régulation qui se produit à l’occasion des processus embryologiques les rendra plus ou moins frisés.

La rédaction vous recommande: Enfants nés d’un don d’ovocytes: ressemblance et impact psychologique.

Embryologiste
Diplômée en Biochimie et Biologie Moléculaire de l'Universidad del País Vasco (UPV/EHU), avec un Master en Procréation Médicalement Assistée de l'Universidad Complutense de Madrid (UCM). Titre d'expert universitaire en Techniques de Diagnostic Génétique de l'Universidad de Valencia (UV).
Embryologiste. Diplômée en Biochimie et Biologie Moléculaire de l'Universidad del País Vasco (UPV/EHU), avec un Master en Procréation Médicalement Assistée de l'Universidad Complutense de Madrid (UCM). Titre d'expert universitaire en Techniques de Diagnostic Génétique de l'Universidad de Valencia (UV).
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.