L'islam permet-il le don de spermatozoïdes ?

Par Cristina Mestre .
Dernière actualisation: 06/02/2017

Le don de sperme à des fins de recherche scientifique n’est pas proscrit. Cependant, à partir du moment où il est destiné à être utilisé dans le cadre de traitements de PMA, le don de sperme est haram (interdit).

En effet, la loi islamique sur la protection de la descendance établit que l’enfant qui va porter le nom de son père doit être son fils ou sa fille biologique. Il doit être conçu des gamètes de ses parents, au sein du mariage.

Un homme ne doit pas faire bénéficier de son sperme une autre personne que sa femme. Le don de sperme n’est donc pas possible, car il établirait une filiation illégitime et non protégée.

La rédaction vous recommande: Don de sperme: bénéficier d’une IAD ou d’une FIV avec donneur.

Embryologiste
Diplômée en Sciences Biologiques, Génétique et Procréation Médicalement Assistée par l'Universidad de Valencia (UV). Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée par l'UV avec l'lnstituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Embryologiste à IVI Barcelona.
Embryologiste. Diplômée en Sciences Biologiques, Génétique et Procréation Médicalement Assistée par l'Universidad de Valencia (UV). Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée par l'UV avec l'lnstituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Embryologiste à IVI Barcelona.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.