Faut-il mieux une anesthésie locale ou une anesthésie générale ?

Par Andrea Rodrigo .
Dernière actualisation: 16/02/2017

Pour la grande majorité des femmes, une anesthésie locale suffit. Elle n’empêche pas d’éprouver une certaine douleur (une sensation de piqûre dans le bas-ventre au moment où l’aiguille traverse la paroi du vagin et ponctionne l’ovaire).

Pour les femmes qui ne supportent pas ce type de douleur, l’anesthésie générale est alors recommandée, mais la récupération est plus longue.

Le type d’anesthésie se décide au cours de la consultation pré-anesthésique.

La rédaction vous recommande: La ponction ovarienne: prélèvement des ovocytes pour une FIV.

Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale.
Embryologiste. Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) d'un Master Universitario en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée, par l'Université de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Diplômée comme Expert en Génétique Médicale.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.