Est-ce que les donneurs ont des droits et des obligations par rapport à l'enfant ?

Par Zaira Salvador .
Dernière actualisation: 15/05/2017

Non. Comme indiqué précédemment, les donneurs n’entretiennent aucune relation personnelle ou légale avec l’enfant.

Tant que l’ovule n’a pas été utilisé, la donneuse peut se rétracter, mais à partir du moment ou l’embryon est fécondé, il cesse de lui appartenir. Elle n’a donc plus aucun droit ni aucune responsabilité.

La rédaction vous recommande: Lois de bioéthique sur le don d’ovocytes et de sperme en France.

Embryologiste
Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) et embryologiste spécialiste en Médecine Reproductive, Master en Biotechnologie de la Procréation Assistée par l'Universidad de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI).
Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV
Embryologiste. Diplômée en Biotechnologie par l'Universidad Politécnica de Valencia (UPV) et embryologiste spécialiste en Médecine Reproductive, Master en Biotechnologie de la Procréation Assistée par l'Universidad de Valencia en collaboration avec l'Instituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Affiliation au Conseil de l'Ordre: 3185-CV.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies propres et de tiers pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d'intérêts et réaliser des statistiques de visites. En savoir plus sur les cookies.