Docteur / spécialiste: Neus Ferrando.
Dernière actualisation: 11/12/2014

Les analogues de la GnRH sont un médicament qui est utilisé dans les traitements de procréation assistée. Concrètement, on l’emploie lors de la stimulation ovarienne de la femme.

Ce médicament agit en stimulant l’ovaire de façon à ce que plus d’ovules évoluent au cours du même cycle.

Les effets des analogues de GnRH sont les suivants:

  • La libération initiale de gonadotrophines, surtout FSH et LH. Cette libération hormonale de gonadotrophines est également connue sous le nom d’effet flare-up.
  • Le blocage de la libération de gonadotrophines par l’hypophyse de façon traditionnelle lorsque la réserve de FSH et de LH est vide. Cela évite la communication entre l’hypophyse et l’ovaire et empêche ainsi l’hypophyse d’influer sur l’ovulation. Cet effet a lieu 5 à 10 jours après la première administration.

Usage des analogues de GnRH

Cela entraîne la synchronisation de la cohorte de follicules recrutés par l’ovaire, permettant une croissance folliculaire homogène et réduisant la variabilité de la réponse ovarienne aux hormones gonadotrophiques, qui seront administrées de façon exogène.

Cet effet est bénéfique car il permet au médecin qui suit la patiente de savoir quel est le moment le plus adapté pour déclencher l’ovulation et programmer la ponction ovarienne ou ponction folliculaire.

Auteurs et collaborateurs

Embryologiste spécialisée en Médecine Reproductive
Diplômée en Biologie à l'Université de Valencia (UV). Diplôme en Biotechnologie de la Procréation Humaine Assistée par l'Université Miguel Hernández de Elche (UHM). Expérience comme responsable de laboratoire d'Embryologie et Andrologie.
Embryologiste spécialisée en Médecine Reproductive. Diplômée en Biologie à l'Université de Valencia (UV). Diplôme en Biotechnologie de la Procréation Humaine Assistée par l'Université Miguel Hernández de Elche (UHM). Expérience comme responsable de laboratoire d'Embryologie et Andrologie.