Docteur / spécialiste: Cristina Mestre.
Dernière actualisation: 16/12/2014

L’hormone lutéinisante (LH) est une hormone clé qui joue un rôle dans le cycle menstruel de la femme.

Durant la première moitié du cycle menstruel, l’administration de LH exogène, c’est-à-dire au moyen de médicaments, engendre les effets suivants:

  • Stimule la capacité de réponse des follicules à la FSH (hormone folliculo-stimulante) durant le recrutement et la sélection folliculaire.
  • L’hormone lutéinisante ou LH est nécessaire, tout comme la FSH, à la synthèse des oestrogènes.
  • Elle a une influence sur la croissance de l’activité de l’aromatase dans les cellules de la granulosa et sur la production d’androgènes dans les cellules de la thèque durant la maturation folliculaire préovulatoire.

Propriétés de l'hormone lutéinisante

Ainsi, pendant la première moitié du cycle menstruel, la LH exerce une influence sur la croissance ou développement normal des follicules.

Le développement folliculaire est directement lié à la maturation des ovocytes à l’intérieur, lesquels seront ensuite libérés lors de l’ovulation. C’est pour cette raison qu’il est intéressant d’administrer des médicaments avec LH aux femmes qui vont se soumettre à un traitement de fertilité.

Auteurs et collaborateurs

Embryologiste spécialiste en Procréation Médicalement Assistée
Diplômée en Sciences Biologiques, Génétique et Procréation Médicalement Assistée par l'Universidad de Valencia (UV). Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée par l'UV avec l'lnstituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Embryologiste à IVI Barcelona.
Embryologiste spécialiste en Procréation Médicalement Assistée. Diplômée en Sciences Biologiques, Génétique et Procréation Médicalement Assistée par l'Universidad de Valencia (UV). Master Universitaire en Biotechnologie de la Procréation Médicalement Assistée par l'UV avec l'lnstituto Valenciano de Infertilidad (IVI). Embryologiste à IVI Barcelona.