Don d’ovocytes en Russie

Le don d’ovocytes est une alternative reproductive permettant à de nombreuses femmes de tomber enceinte lorsqu’elles n’y parviennent pas avec leurs propres ovocytes.

La Russie figure parmi les pays européens où est autorisé le don de gamètes en plus d’autres traitements de procréation assistée. C’est pourquoi c’est une destination courante du tourisme procréatif.

En Russie, la loi qui régit la procréation assistée et qui, par conséquent, établit les conditions du don d’ovocytes et de sperme est la “Loi sur la protection de la santé des citoyens”, approuvée en novembre 2011. Il s’agit d’une réglementation souple et effective, ce qui attire de nombreux patients venants de différents pays européens.

Nous vous détaillons ci-dessous les aspects les plus importants sur le don d’ovocytes en Russie.

Informations sur la donneuse d’ovocytes

Deux types de dons d’ovocytes sont autorisés en Russie en fonction du montant de la compensation financière perçue par la donneuse: le don altruiste et le don commercial.

Pour ce qui est de l’identité des donneuses, deux options sont possibles:

  • Don anonyme : la donneuse ne connaît pas personnellement les patients et ne peut pas obtenir d’informations sur eux. Les patients, eux, ne pourront pas connaître l’identité des donneuses. Les professionnels du centre de procréation assistée seront chargés de réaliser la sélection de la donneuse la plus compatible avec chaque patiente.
  • Don non anonyme : les futurs parents connaissent la femme qui leur donnera ses ovocytes. Dans ce type de don, la donneuse doit entretenir une relation amicale ou familiale avec les patients.

Dans le cas du don anonyme, même si les futurs parents ne peuvent avoir aucune information privée ou personnelle sur la donneuse, ils pourront tout de même demander à la clinique de la fertilité d’avoir des informations générales la concernant telles que la couleur de ses yeux, son poids, sa taille, etc. Certaines cliniques offrent même des messages vocaux et des photos des donneuses quand elles étaient enfants.

Conditions légales du don d’ovocytes

Le don d’ovocytes est nécessaire lorsque les patientes ne parviennent pas à concevoir un enfant avec leurs propres ovocytes. L’une des raisons principales qui pousse une femme à faire appel à un don d’ovocytes sont les problèmes liés à la réserve ovarienne.

La présence d’altérations génétiques peut également entraîner un recours au don d’ovocytes.

La technique de procréation assistée appliquée en cas de traitement de don d’ovocytes est la fécondation in vitro (FIV), l’insémination artificielle étant écartée dans ce cas-là.

Conformément à la législation russe, il faut être un couple hétérosexuel ou une femme célibataire majeure pour pouvoir réaliser un traitement de procréation assistée.

Aucune restriction légale particulière n’existe quant à l’âge limite, mais peu de centres de fertilité réalisent les traitements sur des femmes de plus de 50 ans.

Comme indiqué ci-dessus, de nombreuses personnes provenant de pays étrangers se rendent en Russie afin de réaliser un traitement de FIV avec don d’ovocytes, car la législation russe n’impose aucune restriction quant à la nationalité ou le lieu de résidence des patients. De plus, le fait d’autoriser toutes les modalités de don (anonyme, connu, altruiste et commercial) permet d’augmenter le nombre de posibilités, ce qui fait de la Russie une destination attrayante.

One comment

  1. usuario
    FeeClochette

    Pourquoi est-ce qu’avec le don d’ovocytes c’est la FIV qui est réalisée et pas l’insémination artificielle ? Pourtant IA avec don d’ovocytes existe, non ?